Eau potable : Blitta et Agou bénéficiaires des systèmes d’alimentation renforcés

0
461
Spread the love

En juillet 2020, le gouvernement a signé un contrat avec l’entreprise israélienne RIMON GROUP pour la mise en œuvre du Projet de Renforcement et d’Extension des Systèmes d’Alimentation en Eau Potable des villes d’Agou Gadzépé et de Blitta Gare. D’un montant de vingt millions (20 000 000) d’euros, soit plus de 13 milliards de FCFA, ce projet vise à améliorer durablement les conditions de vie des populations des deux localités et leurs environs à travers la mise en place des systèmes complets d’approvisionnement en eau potable.

Dans la localité d’Agou, il s’agit d’une prise en rivière sur le fleuve Zio à Kati située à 13 km d’Agou. Il sera construit une station de traitement et une bâche de stockage près de Kati ; 2 réservoirs (intermédiaire et distribution) dans la ville ; la mise en place d’un réseau de refoulement et d’un réseau de distribution ; la construction de 48 bornes fontaines etc.

A Kati, sur la station de captage au niveau de la rivière Zio, les travaux vont bon train. « Là, les conduites sont posées pour le captage de l’eau et le réservoir construit. Ce réservoir que vous voyez va loger des pompes qui vont pouvoir pomper l’eau jusqu’à la station de traitement. Nous allons aussi poser des conduites dans tous les quartiers de la ville d’Agou pour desservir toute la population de la ville et ses environs », a expliqué Gnipale Konlani, coordonnateur du projet.

A Blitta, il est prévu la réalisation de 3 nouveaux forages à gros debit. Il y aura la construction de 3 réservoirs dont 2 réservoirs pour Blitta-gare et un réservoir pour Blitta village ; la mise en place d’un réseau de refoulement et d’un réseau de distribution ; la construction de 60 bornes fontaines dont 53 pour Blitta Gare et 7 pour Blitta village.

Pour la ville de Blitta, « Ce sont des forages à gros débit qui vont être réalisés pour alimenter trois réservoirs. Il y aura 20 km de conduites qui seront posées pour desservir toute la population jusqu’à l’horizon 2045 », explique Gnipale Konlani.

Rappelons que la mission assignée au ministère togolais de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise, conformément à la Feuille de Route gouvernementale Togo 2025, portée par le Président Faure Essossimna Gnassingbé, est d’atteindre à l’horizon 2025, 95 % d’accès à l’eau potable en milieu rural, 85 % en milieu semi urbain, 75 % en milieu urbain hors Lomé et 80% dans le Grand Lomé soit un taux de desserte national de 85%.

                                                                                                Avec reperedafrique.tg

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici