JIFA 2022 : Le MFU implore la grâce et la bénédiction divine sur toutes les femmes africaines

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

La Journée internationale de la femme africaine (JIFA) existe depuis 1962. Elle a lieu le 31 juillet de chaque année. Cette année, le thème proposé par l’organisation panafricaine des femmes (OPF), est « femmes africaines, actrices clé de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ». Sur le plan, national le thème retenu est, « l’autonomisation économique de la femme au Togo : obstacles et défis ». C’est autour de ce thème que, le Mouvement des Femmes Unir (MFU) célèbre cette journée avec ses membres, militantes et sympathisantes de la région maritime et de la préfecture d’Anié pour une série d’activités à Aneho, préfecture des Lacs. Ce dimanche 31 juillet, le MFU avec à sa tête la Déléguée nationale, l’honorable Raymonde Kayi Lawson a organisé une messe d’action de grâce à la cathédrale Saints Pierre et Paul d’Aného, en présence du Prince Latévi Adondjégoun Lawson-Body, régent du trône royal Lolan.

Dimanche 31 juillet, la femme africaine est à l’honneur. Une journée spéciale lui est dédiée depuis 1974 pour faire valoir ses droits vis-à-vis du reste du monde.
Au Togo, le bureau national du Mouvement des Femmes Unir a rassemblé ses membres, militantes et sympathisantes de la région maritime et de la préfecture d’Anié pour une série d’activités à Aneho, préfecture des Lacs. Très tôt ce matin, l’honorable Raymonde Kayi Lawson, Déléguée nationale du MFU et ses amazones ont pris d’assaut la cathédrale Saints Pierre et Paul d’Aného pour une messe d’action de grâce, en présence du Prince Latévi Adondjégoun Lawson-Body, régent du trône royal Lolan.
S’inspirant de l’évangile de Saint Luc, le révérend Père Antoine Kankoé, administrateur de la paroisse cathédrale Saints Pierre et Paul d’Aného, a invité les fidèles chrétiens à ne pas courir derrière les richesses de la terre mais à œuvrer et à rechercher l’héritage céleste que Dieu réserve à chaque être humain.

blank
Le célébrant a prié pour toutes les femmes africaines, particulièrement celles du Togo, pour la paix au Togo et pour le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé. Dans la communion, les femmes ont élevé vers Dieu leurs intentions individuelles et collectives.
L’objectif primordial de cette célébration est de faire avancer les actions en faveur de l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes. Chaque célébration est donc l’occasion pour les différents acteurs, et surtout les femmes elles-mêmes, d’échanger et d’agir ensemble, en renouvelant les plaidoyers à l’endroit des décideurs, pour une accélération dans la prise en compte des revendications qui concernent l’amélioration des conditions de vie et de travail des femmes africaines, de même que la reconnaissance pleine et effective de tous leurs droits.

blank
Rappelons qu’en prélude à cette célébration, l’honorable princesse Raymonde Kayi Lawson, députée à l’Assemblée nationale et Déléguée nationale du Mouvement des Femmes Unir (MFU), a effectué une visite aux femmes vulnérables du quartier Degbénou à Aneho, visite au cours de laquelle elle a offert à chaque femme, un pagne et une enveloppe financière, pour leur permettre de bien célébrer cette fête.

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00