RGPH-5 : La Banque mondiale appuie le gouvernement en matériels roulants

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

L’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) a réceptionné, le 2 Août 2022, un important lot de véhicules. Ce don de la Banque mondiale rentre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Harmonisation et d’Amélioration des Statistiques en Afrique de l’Ouest (PHASAO), vient renforcer ainsi trois principales structures de système statistique national, pour faciliter la production des informations statistiques, dont la réalisation du 5e Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH-5), qui va débuter du 23 octobre au 12 novembre 2022.

Une cérémonie de remise officielle des véhicules au gouvernement s’est déroulée ce 2 août 2022, dans les locaux de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED), à Lomé.

Offerts par la Banque Mondiale dans la cadre de la mise en œuvre du Projet d’Harmonisation et d’Amélioration des Statistiques en Afrique de l’Ouest (PHASAO), ces véhicules vont renforcer trois principales structures du système statistique national dont l’Institut National de la Statistique et de les Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) pour faciliter la production des informations statistiques dont la réalisation du cinquième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH-5).

Du 23 octobre au 12 novembre 2022, aura lieu sur toute l’étendue du territoire national, la phase du dénombrement du cinquième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH-5). Ce processus est une opération qui nécessite d’importantes ressources dont la logistique pour les opérations de terrain.

Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre du projet PHASAO financé par la Banque Mondiale, le Togo bénéficie d’un important appui en matériel roulant composé de vingt-neuf (29) Toyota Hilux, de deux (02) Toyota Prado et d’un (01) bus Toyota Coaster de trente (30) places, le tout évalué à un coût global de six cent cinquante-sept millions cinq cent mille (657.500.000) F CFA.

En réceptionnant ce matériel, le ministre-conseiller du Président de la République, M. Simféitchéou Pré, a exprimé la gratitude du gouvernement à la Banque Mondiale pour son appui considérable et la rassurer du bon usage qui sera fait de ces véhicules en faveur d’une amélioration significative de la production statistique au Togo. Le ministre-conseiller Pré a fait savoir que le Togo s’est engagé de façon irréversible dans le processus de décentralisation et de développement local puis dans l’analyse et l’exploitation du dividende démographique. Tous ces processus, a-t-il indique, nécessitent des données désagrégées au plus fin niveau de la subdivision administrative, d’où l’importance du RGPH-5 qui permettra de disposer des indicateurs nécessaires au suivi et à l’évaluation des agendas et processus nationaux et internationaux susmentionnés.

« Ce recensement permettra également de connaitre la situation sociale de la population y compris celle des populations vulnérables, notamment les personnes vivant avec un handicap, les orphelins, les enfants, les personnes âgées et les femmes à des niveaux géographiquement désagrégés ; de même que les caractéristiques de l’habitat et du cadre de vie de la population et les différents mouvements de la population seront également appréciés », a-t-il ajouté.

Vue partielle des équipements offerts par la Banque Mondiale

A cet effet, le ministre-conseiller a rendu un vibrant hommage au Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé qui, selon lui, s’investit personnellement en vue d’un heureux aboutissement de ce 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat.

Pour sa part, la représentante-résidente du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA/Togo), Mme Josiane Yaguibou, chef de file des partenaires techniques et financiers impliqués dans le financement du RGPH-5, a témoigné toute sa gratitude au représentant-résident de la Banque Mondiale au Togo pour l’engagement sans faille de son institution dans cette importante opération de collecte, d’analyse et de diffusion de données socio-démographiques. « Qu’il s’agisse de la nouvelle feuille de route gouvernementale, de l’agenda mondial de développement 2030, du Programme d’Action de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD+25) ou encore de l’Union Africaine, tous mettent la pression sur les systèmes statistiques nationaux par une forte demande de données désagrégées, dont une grande majorité ne peut être générée que par le biais du RGPH. Il en est de même pour le processus de décentralisation en cours au Togo, avec l’opérationnalisation des 117 communes qui ne peut guère se passer des données désagrégées au plus fin niveau administratif », a-t-elle précisé avant d’ajouter, «l’ensemble des partenaires techniques et financiers impliqués dans le processus du RGPH par ma voix, se félicitent de la volonté politique confirmée et de la détermination des autorités togolaises de se donner les moyens de répondre, efficacement, à ces besoins de données socio-économiques et démographiques, en lançant le cinquième recensement. Ce faisant, le Togo se conforme ainsi à la périodicité recommandée par les Nations Unies », a-t-elle relevé.

Pour ce faire, Mme Yaguibou a réitéré le plaidoyer à l’endroit de tous les partenaires techniques et financiers et du gouvernement sur la nécessité de poursuivre l’appui financier et technique requis pour boucler le gap budgétaire résiduel de l’opération, afin d’assurer une réalisation complète de toutes les étapes qui restent à franchir après le dénombrement, jusqu’à la publication des résultats définitifs du RGPH-5.

En remettant le lot d’équipements, le représentant du représentant résident de la Banque mondiale au Togo, M. Félicien Accrombessy, a indiqué que les statistiques constituent une ressource stratégique pour le changement, indispensables pour une meilleure mesure des progrès accomplis, ainsi que pour la prise des décisions stratégiques basées sur les évidences et des données fiables. C’est pourquoi, l’intervention de la banque s’aligne sur la stratégie de l’Union africaine pour l’Harmonisation des Statistiques en Afrique (SHaSA2) 2017-2026, ainsi que sur la stratégie régionale 2019-2023 de la CEDEAO. « Depuis sa mise en vigueur en août 2020 au Togo, le PHASAO a réalisé la cartographie censitaire, le dénombrement pilote au titre DGPH-5, des enquêtes de suivi conjoncturel et de prévention macroéconomique, ainsi que la collecte de données pour l’élaboration de l’Indice du Chiffre d’Affaires, (ICA), de l’indice de production (IPI). Le PHASAO a permis, également, la production des comptes nationaux annuels définitifs et l’acquisition d’équipements technologiques », a-t-il dit. Il a exhorté les premiers responsables de l’INSEED à une utilisation efficiente de ces matériels pour la bonne réussite des opérations de terrain. Il les a invités à accélérer le processus d’assurance des véhicules, afin qu’ils puissent réellement servir à faciliter l’organisation des différentes activités de recensement et enquêtes de terrain. Tout comme les autres partenaires, la Banque mondiale a réitéré son engagement à accompagner le Togo, pour son développement harmonieux où personne ne sera laissé pour compte.

blank

Le ministre-conseiller Simféitcheou Pré (en costume noir, 3e à gauche) remettant symboliquement les clés au DG de l’INSEED, M. Koame Kouassi

Pour sa part, le directeur général de l’INSEED, M. Koame Kouassi, a souligné que, conformément aux négociations et à l’accord de financement, ces véhicules seront répartis à l’INSEED et à ses directions régionales, ainsi qu’à certaines structures sectorielles.

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00