Projet KR 2022 : le japon octroie environ 1,750 milliards de FCFA au Togo

0
462
Spread the love

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement Rural, Antoine Gbégbéni et l’ambassadeur du Japon au Togo, M. Ikkatai Katsuya ont procédé, le jeudi 11 août à Lomé, à la signature d’échanges de notes relative au projet d’assistance alimentaire au titre de l’année fiscale 2022 (KR 2022), au cabinet du ministère en charge de l’agriculture. D’un montant de 350 millions de Yen soit environ 1,750 milliard de francs CFA, cette somme servira à l’acquisition du riz blanc au bénéfice des couches vulnérables du pays.

Une signature d’échanges de notes relative au projet d’assistance alimentaire au titre de l’année fiscale 2022 (KR 2022), a eu lieu entre le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement Rural, Antoine Gbégbéni et l’ambassadeur du Japon au Togo, M. Ikkatai Katsuya au cabinet du ministère en charge de l’agriculture le jeudi 11 août à Lomé. A travers cette signature, le japon alloue de 350 millions de Yen soit environ 1,750 milliard de francs CFA au Togo.

Cet appui entre dans le cadre d’une coopération financière non remboursable permettant aux pays en voie de développement d’acquérir des céréales (riz et blé) au profit des populations les plus vulnérables. Il est destiné à la fourniture de riz. Ce riz sera vendu à bas prix et les recettes serviront à financer des projets de développement socio-économiques dans les domaines de l’agriculture et la réhabilitation des infrastructures.

C’est une contribution pour combler les impacts du changement climatiques qui affectent souvent le niveau de production, notamment le riz, ainsi que la perturbation économique liée au COVID 19. C’est aussi une façon de soutenir le gouvernement togolais qui fournit des efforts considérables pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de ses populations.

L’Ambassadeur du Japon au Togo a relevé que la particularité de cette aide alimentaire du Japon consiste à vendre le riz fourni à bas prix afin que les populations les plus vulnérables puissent également l’acheter et à utiliser par la suite le produit de la vente du riz pour financer de nouveaux projets de développement économique et social. Pour cela, il souhaite que la contrepartie soit constituée dans les meilleurs délais pour financer de nouveaux projets de développement. « Je souhaite donc que le produit des ventes issus du projet de ce jour soit constitué dans les meilleurs délais pour pouvoir financer de nouveaux projets de développement économique et social au bénéficie des populations togolaises », a-t-il souligner avant d’émettre le vœu que « les effets bénéfiques de ce projet renforcent davantage les relations entre nos deux pays qui existent fort heureusement depuis si longtemps », a-t-il dit.

Le ministre Gbégbéni a réitéré les remerciements des autorités togolaises au gouvernement japonais. Il a rappelé quelques projets réalisés à partir des fonds de contrepartie notamment la mise en place des Zones d’aménagement agricole planifié (ZAAP) et l’aménagement des pistes rurales. Le ministre a rassuré l’ambassadeur de la continuité de la réalisation des projets à partir de la vente des produits KR. « Au-delà de la mobilisation des vivres au profit des populations, la vente du riz KR a permis de constituer des fonds de contrepartie qui ont financé plusieurs projets dont les plus récents participent aujourd’hui à la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale Togo 2025 pour le secteur agricole. Il s’agit notamment de  la mise en place des zones d’aménagement agricole planifié (ZAAP), le programme prioritaire de désenclavement des régions du Togo à travers l’aménagement des pistes rurales ».

En dehors de ce financement, une cargaison de riz blanc d’environ 2 700 tonnes pour le compte du KR 2021 est attendue en début d’année 2023.

Rappelons que depuis 2008, le Togo a toujours obtenu plusieurs dons KR qui s’élèvent à environ 21 milliards 550 millions de F CFA. Ce montant a permis d’acquérir 108 305 tonnes de céréales (81 849 tonnes de blé et 26 456 tonnes de riz blanc). Les céréales ont été mis à la disposition des populations vulnérables sur le territoire national. Une cargaison de riz blanc d’environ 2.700 tonnes est attendue au Port autonome de Lomé en début d’année 2023.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici