Redynamisation du tourisme au Togo : les acteurs en atelier d’appropriation de la nouvelle stratégie pour renforcer le secteur

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Le ministère de la Culture et du Tourisme a organisé un atelier national d’appropriation du document de stratégie nationale de redynamisation du tourisme le jeudi 11 août 2022 à Lomé. Cette stratégie a été réalisée par l’Institut Tony Blair à travers une méthodologie bien ficelée et validée à chaque étape d’avancement. Selon le Directeur pays du Cabinet Tony Blair Institute, Kouevi Eric, la stratégie nationale de redynamisation du tourisme au Togo, consiste à avoir deux objectifs. La rencontre a réuni les députés, préfets, maires, représentants d’institutions de la république et des différents ministères, chefs traditionnels, opérateurs du monde touristique public comme privé.  C’est le ministre de la Culture et du Tourisme Dr Kossi LAMADOKOU qui a procédé à l’ouverture des travaux.

Ils sont environ une centaine de participants (députés, préfets, maires, représentants d’institutions de la république et des différents ministères, chefs traditionnels, opérateurs du monde touristique public comme privé, des professionnels des médias), réunis le jeudi 11 août 2022, à Lomé afin de suivre avec attention la présentation des différents points de la stratégie nationale de redynamisation du tourisme au Togo pour ainsi se l’approprier. La rencontre qui a vu la participation d’un échantillon de la quasi-totalité des acteurs du monde touristique, a pour but de partager et d’enrichir le contenu du document de stratégie nationale de redynamisation du tourisme réalisé par le Cabinet Tony Blair Institute.  Les responsables de l’institut se sont donnés à la tâche et ont réussi comme attendu à un document dont les détails ont été présentés par le Directeur pays aux participants à l’atelier.

Le document dans son axe 1 parle du développement du tourisme culturel et domestique et propose plusieurs projets notamment : (i) la construction des infrastructures pour accueillir les touristes nationaux et. étrangers ; (ii) la rénovation des hôtels d’État dont la liste est non exhaustive; (iii) l’accélération du projet de protection côtière en passant par Lomé jusqu’à Sanvé-Kondji en l’occurrence le projet WACA pour l’aménagement du littoral ; (iv) l’implémentation de 10% du plan d’aménagement du littoral à l’horizon 2027; (v) l’aménagement du littoral lagunaire de Lomé par la construction des infrastructures pour embellir le centre-ville de la capitale ; (vi) la gastronomie n’est pas oublier avec surtout l’institutionnalisation et la formalisation du patrimoine culinaire du Togo; (vii) l’insertion du tourisme dans le cursus scolaire et (viii) la promotion du tourisme domestique, pour permettre aux togolais de connaître leur pays.

La stratégie nationale de redynamisation du tourisme table sur trois piliers : le développement du tourisme domestique, de l’écotourisme et du tourisme des affaires. « La stratégie de redynamisation du tourisme au Togo consiste à avoir deux objectifs : avoir 500.000 touristes à l’horizon 2025 et contribuer à 6,2% du PIB à l’horizon 2025. Le travail qui a été accompli par le ministère du tourisme, c’est d’identifier les éléments qui permettent d’avoir suffisamment de revenus pour permettre d’atteindre ces résultats », a indiqué Eric Kouevi (directeur pays de Tony Blair Institute).

blank

« En termes de stratégies permettant d’y arriver, nous avons mis trois niveaux d’axes : le premier, c’est le développement du tourisme domestique et culturel. Le deuxième niveau, c’est l’écotourisme. Nous avons analysé les 54 pays d’Afrique et ceux qui ont une stratégie de redynamisation du tourisme sont autour de 38 pays et parmi ces pays, il y a 23 pays qui ont une stratégie d’écotourisme. Le dernier point, c’est le développement du tourisme d’affaires avec comme atout pour le Togo, les différents sièges de banques et institutions sous régionales », a-t-il souligné.

Pour le Directeur pays de l’institut Tony Blair, l’objectif de cette rencontre est de recueillir les différentes participations et les apports de chaque partie prenante, de comprendre leurs inquiétudes et de recueillir leurs idées afin d’amener cette stratégie qui est en cours de finalisation.

A travers cette nouvelle stratégie « futuriste » de 5 ans alignée sur les priorités de la feuille de route gouvernementale (2020-2025) pour le secteur touristique, le Togo veut faire du tourisme, un secteur bien renforcé et réformé pouvant contribuer à 6,2% au PIB national et pouvant enregistrer près de 500 000 visiteurs par an. En 2019, le secteur contribuait à 4% au PIB. La stratégie nationale de redynamisation du tourisme table sur trois piliers : le développement du tourisme domestique, de l’écotourisme et du tourisme des affaires. « Il est donc attendu de notre secteur de mobiliser un minimum de 500 000 touristes annuellement et de contribuer au PIB à hauteur de 6,2% contre 4% en 2019. Pour y arriver, l’élaboration d’une stratégie nationale de redynamisation du tourisme prenant en compte l’état des lieux et des perspectives pragmatiques, s’est imposée comme un préalable indispensable à la définition des ambitions, des axes et des actions », a rappelé Dr Kossi LAMADOKOU ministre de la culture et du tourisme à l’ouverture des travaux de cet atelier.

Avant la crise sanitaire, le Togo enregistrait près de 300.000 touristes par an avec près de 164 sites prioritaires identifiés. Le secteur, pour être plus productif et compétitif, doit donc disposer d’une réglementation, faire des réformes et aussi disposer d’une main d’œuvre qualifiée. « En un trimestre de travail acharné et minutieux entre TBI et le comité de travail mis en place au ministère chargé du tourisme et les différents ministères en support, en collaboration avec les opérateurs touristiques et personnes ressources, la stratégie de redynamisation du tourisme, objet de notre rencontre, est mise au point pour nous être présentée aujourd’hui, pour être enrichie ensemble en vue d’une optimale appropriation pour une mise en œuvre efficiente et concertée », a-t-il ajouté. Selon le ministre, cette stratégie pose les jalons de la voie que doit prendre la redynamisation du tourisme togolais. Et il revient donc, dit-il, à tous d’apporter sa pierre à la construction des projets devant l’alimenter », a-t-il ajouté.

blank

Pour rappel, en 2019, il existait au Togo, quelque 762 établissements d’hébergement, 135 agences de voyages et de tourisme et 125 restaurants pour un total de 1022 structures touristiques dont 11 détenus par l’État et 1011 par le secteur privé.

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00