Pari réussi pour les organisateurs de la 1ère édition du Grand Tour de Lomé 2022 : Youssouf Bougonou entend faire de Lomé la Monaco de l’Afrique

0
354
Spread the love

L’apothéose de la première édition du « Grand Tour de Lomé », est marquée samedi 20 Août 2022 par une grande parade dans la capitale qui a vu compétir plus de 300 rallyeurs venus de divers pays de la sous-région de l’Afrique de l’ouest à savoir : le Bénin, la Côte d’ivoire, le Niger, le Burkina Faso, le Ghana, le Togo. Déjà le vendredi ils ont déjà parcouru plusieurs localités du Togo. Cette première édition placée sous le thème : « De la résilience des Etats et des communautés de la CEDEAO face au COVID 19 » a connu la présence du ministre en charge des transports Atcha-Dedji Affoh. Loin d’être un « Coup d’essai, c’est plutôt coup de maître », pour Youssouf Bougonou, le promoteur.

Débuté le jeudi 18 août 2022, la première édition du « Grand Tour de Lomé », a connu son apothéos le samedi 20 août une grande parade et l’exposition et la visite des anciens et nouveaux modèles de voitures, le concours de l’élégance auto et la dégustation des mets locaux et des pays invités, la visite des sites touristiques (maison des esclaves à Agbodrafo), d’une retrouvaille festive BBQ à Aného (50 km de la capitale). Cette première édition est placée sous le thème : « De la résilience des Etats et des communautés de la CEDEAO face au COVID 19 » et a connu la présence effective du ministre des Transports Terrestre, Ferroviaire et Aérien, Affoh Atcha-Dedji et du promoteur Youssouf Bougonou.

Le rallye est une course de régularité sur la base de la durée déterminée lors de la reconnaissance du parcours. Pour parcourir chaque étape, les candidats devront pour ne pas perdre des points, s’arranger à ne pas arriver ni trop tôt ni trop tard par rapport à ce temps moyen de référence.

Selon le comité d’organisation, le GTL a été lancé dans le but de réunir les frères de la communauté ouest africaine à Lomé. « Ils sont venus faire la découverte des pays et converger vers Lomé pour connaitre le Togo, havre de paix. Cette initiative montre que nous avons la possibilité de nous réunir entre africains. Ils sont arrivés à Lomé à moto. Il y en a qui sont venus du Niger, du Bénin, du Nigéria. Il y a près de 300 motos et une centaine de voitures qui viennent de la Côte d’Ivoire. Ils ont quitté la Côte d’Ivoire le mardi, ils ont dormi à Accra avant d’arriver au Togo avec le groupe de Accra. Les Burkinabés sont rentrés par la frontière Cinkassé, les Nigérians par le Bénin. Ils sont rentrés par Pagouda pour venir à Lomé avec Kara comme point de concentration », a expliqué M. Youssouf BOUGONOU, président du comité d’organisation du GTL avant d’ajouter que « le rallye Togo, une première édition est une réussite avec la présence de nombreux participants de divers pays pour découvrir notre pays le Togo. Ceci démontre un signe fort d’intégration régionale des peuples. L’objectif a été atteint même si nous souhaitons avoir plus de partenaires, la convergence humaine est fondamentale, un signe fort du succès de cet évènement. Déjà la deuxième édition s’annonce avec force pour faire de Lomé, la capitale des sports mécaniques autos motos, la Monaco de l’Afrique chaque été où les gens viendront de toute l’Afrique pour vivre cette ambiance festive », a-t-il fait savoir.

Selon le ministre Affoh Atcha-Dedji des transports routiers, aériens et ferroviaires, l’évènement qui a mobilisé ces jours-ci les pays de la sous-région démontre que l’intégration régionale est en marche et mérite d’être encouragé pour la relance des activités post covid au pays. « Le gouvernement continuera par accompagner ce type de festival pour le bonheur de la population togolaise. C’est l’occasion de féliciter les jeunes entrepreneurs togolais qui s’exercent dans la construction des automobiles de course », a-t-il déclaré.

La veille 19 août, dans les jardins de l’hôtel Lébenè (hôtel Ibis) le ministre de la culture et du tourisme docteur Kossi Gbenyo Lamadokou donnant le ton du Grand Tour de Lomé a dans son speech féliciter les organisateurs pour cet événement hautement touristique. Il les a une fois encore rassurés du soutien du gouvernement qui fait du tourisme domestique une priorité dans sa feuille de route. Le Grand Tour de Lomé se poursuit le 21 août avec Performance tour Gymkhana auto autour du monument de l’indépendance où plus de 100 voitures sont attendues pour des compétitions de courses.

Le Grand Tour de Lomé se poursuit le 21 août avec Performance tour Gymkhana auto autour du monument de l’indépendance où plus de 100 voitures sont attendues pour des compétitions de courses.

Rappelons que le rallye est une course de régularité sur la base de la durée déterminée lors de la reconnaissance du parcours. Pour parcourir chaque étape, les candidats devront pour ne pas perdre des points, s’arranger à ne pas arriver ni trop tôt ni trop tard par rapport à ce temps moyen de référence

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici