Renforcement des compétences des FAT : 28 officiers stagiaires suivent le 4ème cours d’Etat-Major promotion 2022

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Le centre communautaire de Pya a servi de cadre, à la cérémonie de lancement officiel du 4ème cours d’Etat-Major promotion 2022. C’est le Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Togolaises (FAT), le Général de Brigade, Dadja Maganawe, qui a procédé au lancement officiel de ce cours, le Jeudi 25 Août 2022, en présence du préfet de la Kozah, le colonel Bakali Hèmou Badibawou ainsi que plusieurs officiers. Le cours d’Etat-Major vise à donner aux officiers stagiaires, les connaissances, l’expertise et les meilleures pratiques en matière de travail d’Etat-Major. Cette promotion regroupe 28 officiers stagiaires dont 04 du personnel militaire féminin.

Ce cours constitue le premier degré de l’enseignement militaire supérieur et s’inscrit dans une dynamique de renforcement de compétences des FAT. Il va durer sept mois. Le cours est organisé au profit de 28 officiers stagiaires dont 4 du personnel féminin, (22 de l’armée de terre et 6 de la gendarmerie nationale).

L’objectif est d’amener ces stagiaires, une fois diplômés à être aptes à tenir un poste d’officier traitant au sein d’un état-major national de bataillon ou de brigade et dans des postes n’exigeant pas de spécialisation initiale. Il s’agit de les doter de connaissances intellectuelles nécessaires pour faire face à la situation sécuritaire sous régionale de l’heure.

Le Gal de Brigade, chef d’état-major des FAT a fait savoir que les récentes mesures prises par le gouvernement en faveur des forces de l’ordre et de sécurité, les interpellent à mener à bien leur mission en s’acquittant de leur devoir de défense de l’intégrité du pays. Il a, à cet effet, rendu hommage au chef suprême des armées, initiateur de ce cours, pour les efforts constants en faveur du bien-être du militaire togolais.

Dans son allocution, le Chef d’Etat-Major Général des FAT a présenté la gratitude des FAT au chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbe pour les moyens qui sont consacrés pour les opérations militaires et pour la formation permanente des FAT. « Grâce à l’investissement constant du Président de la République, notre capacité militaire ne cesse de croitre par l’acquisition de nouveaux matériels militaires de dernière génération et par le recrutement de jeunes militaires. Sa vision de la défense inclus la protection du militaire, son bien-être et celui de sa famille », a-t-il souligné.

S’adressant aux officiers stagiaires de cette 4ème promotion du CEM, le Gal de Brigade Maganawé a relevé que ce cours va leur permettre d’acquérir des outils indispensables pour mieux appréhender l’évolution de l’environnement militaire actuel, dominé par de multiples défis sécuritaires. Il a ajouté que ce cours les prépare au combat en les dotant des outils et aptitudes nécessaires pour comprendre, anticiper, décider et agir à temps et à contre temps en surmontant la complexité des contextes. « Notre force et notre foi en notre patrie doivent nous conduire à défendre vaillamment chaque centimètre carré de notre territoire quel que soit le prix à payer. Cette permanente lutte va demander l’engagement et l’effort constant de toute notre armée à tous les échelons. En plus des capacités matérielles dont le Chef des armées nous dote, nous devons acquérir des capacités intellectuelles propres au combat et adaptées à la guerre asymétrique », a-t-il ajouté.

L’orateur a enfin exhorté le personnel d’encadrement du CEM, à mettre tout en œuvre pour façonner de bons officiers d’état-major en inculquant aux stagiaires, les techniques de rédaction et de raisonnement logique de haut niveau afin de faire d’eux des hommes et des femmes travailleurs, bienveillants, pétris de valeur et en quête perpétuelle de connaissances.

Le directeur du cours de stage, Lt-col Pataki Abiyo a rappelé que pendant sept mois, ces stagiaires seront soumis à un rythme de travail soutenu avec pour but, l’obtention du diplôme d’état-major. Il a adressé ses remerciements au chef de l’Etat, pour qui, le professionnalisme et l’efficacité des FAT constituent un gage de paix tant sur le plan national qu’international.

« Je veux pouvoir à la fin de ce cours, être en mesure de commander une force opérationnelle, travailler aussi bien au sein d’un Etat-Major militaire ou d’une direction sur le plan national ou international », a déclaré l’une des stagiaires, le Capitaine Mazalou AGBA.

blank

La cérémonie de lancement a connu la présence du préfet de la Kozah, des maires de Kozah, des autorités administratives politiques, traditionnelles, religieuses, militaires et paramilitaires. Lancé pour la première fois au Togo 2021, ce cours d’état-major va durer entre 06 et 07 mois.

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00