L’écrivain Innocent Kagbara ambitionne de faire du Togo, l’Israël de l’Afrique de l’ouest

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

L’honorable innocent Kagbara, auteur du livre « Le Togo et l’usure de la francophonie : de la nécessité de rejoindre le Commonwealth », a une vision pour le Togo, celle de faire du Togo, l’Israël de l’Afrique de l’ouest telle. Dans la suite de sa tournée de dédicace de son livre à l’intérieur du pays, l’écrivain Innocent Kagbara a posé ses valises à Bafilo dans la préfecture d’Assoli ce mardi 30 août 2022.

Faire du Togo, l’Israël de l’Afrique de l’Ouest, telle est la vision de l’écrivain Innocent Kagbara auteur du livre « Le Togo et l’usure de la francophonie : de la nécessité de rejoindre le Commonwealth ». Et pour mieux faire connaître son ouvrage au public et lecteur togolais, il a entrepris depuis quelques jours une tournée nationale de dédicace de son œuvre.

Poursuivant sa tournée de dédicace de son livre à l’intérieur du pays, l’écrivain Innocent Kagbara a posé ses valises à Bafilo dans la préfecture d’Assoli ce mardi 30 août 2022.  Ils étaient nombreux, ces nouveaux lecteurs du livre, « Le Togo et l’usure de la francophonie : de la nécessité de rejoindre le Commonwealth », à faire le déplacement à l’appel de l’écrivain et homme politique, Innocent Kagbara.

Prenant la parole devant près de 300 personnes, Innocent Kagbara est revenu sur les grands axes de son ouvrage. Il a déploré les méfaits que le système colonial a eus sur son pays le Togo, puis la mauvaise préparation de la décolonisation par les colons qui a eu un effet négatif sur le développement de nos pays africains francophones.

Pour lui, il est temps de passer aux choses concrètes et de multiplier nos partenaires. Plus de 60 ans après les indépendances, l’Afrique francophone est restée selon Kagbara sous l’ombre de la France faisant de ces pays des pays sous-développés. Pourtant renchérit -il « le monde anglais offrait et continue d’offrir plus d’avantages ».

blank

Si l’on doit quitter la fiction et l’illusion pour la réalité, il va de soi que le Togo doit assumer son bilinguisme. « Nos enfants doivent être capables d’ici 5 ans d’être parfaitement bilingues. Aujourd’hui l’anglais est la clé du monde. Grâce au système anglophone qui demande plus de compétences que de diplômes, nous pouvons faire du Togo, l’Israël de l’Afrique de l’Ouest », a-t-il déclaré.

Une pensée à laquelle les autorités locales d’Assoli ont adhéré à 100%. « Nous félicitons le député Kagbara pour son franc parler. Nul ne doute de l’importance de l’anglais dans le monde des affaires. Je pense que c’est une belle initiative d’en parler dans un livre. Nos enfants pourront enfin comprendre la nécessité de changer les mentalités », a laissé entendre un participant de la commune d’Assoli.

blank

L’écrivain posera ensuite ses valises dans les préfectures de la Binah, Dankpen, Tchaoudjo et Ogou dans les jours à venir.

 

F.A et afriquemedia.info

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00