Coopération Sud-Sud : un mémorandum d’entente pour matérialiser le jumelage entre la commune Agoè-Nyivé 1 et la commune de Mainé Soroa du Niger

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Le maire de la commune d’Agoè-Nyivé 1, M. Kovi Akoété Adanbounou et le maire de la commune urbaine de Mainé Soroa de la Région de Diffa au Niger, El-Hadj Ibrahim Tandja, ont signé ce 1er septembre 2022, à Lomé, un mémorandum d’entente qui a pour objectif de maintenir et d’intensifier les échanges et réflexions en vue d’un futur jumelage entre les deux communes.

Le présent mémorandum fixe le cadre des échanges entre la commune de Mainé Soroa et la commune d’Agoè-Nyivé 1 et ceux qui mèneront les échanges et transactions pour l’avènement de ce jumelage. Il définit les conditions dans lesquelles les deux communes pourraient coopérer.

Ainsi, au regard des atouts que présentent les deux municipalités, elles entendent travailler sur trois axes de coopération, notamment le partage d’expériences en matière de gouvernance locale ; le commerce et les opportunités d’emploi pour les jeunes (entrepreneuriat) ; et l’échange d’expériences en matière de veille citoyenne (implication des populations dans la lutte contre le terrorisme).

Après des échanges avec son collègue Adanbounou Kovi Akoété, la visite des séances de la mairie d’Agoè-Nyivé 1, une séance de travail avec l’exécutif et les présidents de la commission permanente, la rencontre avec les opérateurs économiques de divers secteurs, l’hôte a participé ce jeudi matin à la 3ème session ordinaire du Conseil Municipal de la commune d’Agoè-Nyivé 1. Cette 3ème session ordinaire de l’année 2022 a été consacrée à l’étude des projets de l’année 2022, la planification des activités de la commune et à un examen judicieux des activités des divisions, des régies et des commissions permanentes afin de relever les défis de la commune.

Le maire de la commune Agoè-Nyivé 1, M. Kovi Adanbounou paraphant le mémorandum d’entente

Ce mémorandum prévoit des activités et des projets communs de renforcement  de capacités en matière de gestion de mutuelles et microfinance ; des rencontres d’échange sur la mise en place des comités paix et le renforcement des capacités des acteurs ; la visite des délégations des deux communes et quelques opérateurs économiques ; la facilitation du commerce entre les deux communes ; la facilitation de l’installation des opérateurs économiques issus des deux communes ; l’organisation de stages professionnelles pour les jeunes ; et l’identification des projets à porter ensemble avec d’autres communes au besoin.

Le 1er adjoint au maire de la commune Agoè-Nyivé 1, M. Kossivi Badagbon, a fait savoir que cet échange d’expérience leur permettra d’élargir leur vision sur ce qui se passe au Niger par rapport au Togo.

« C’est des échanges, des partages d’expérience et nous allons voir qu’est-ce que nous pouvons apporter comme idée du Niger ici et qu’est-ce que nous pouvons exporter d’ici vers le Niger ; le partage d’expérience dans la gestion des collectivités locales ; nous avons aussi le commerce et l’entrepreneuriat. Parce que nous avons ici des jeunes entrepreneurs qualifiés mais qui n’ont pas souvent le marché. Au des discussions avec le maire, nous avons constaté que là-bas, ils ont besoin de la technicité surtout dans les Bâtiments et Travaux Publics. Donc, ça pourrait quand même apporter un plus à nos jeunes entrepreneurs, à nos jeunes demandeurs d’emplois pour avoir des opportunités, pour s’essayer et gagner la plupart des marchés là », a-t-il déclaré.

« Cette visite qui inaugure un processus à un jumelage entre les deux collectivités s’inscrit non seulement dans le cadre d’une coopération sud-sud mais aussi se fonde sur la conviction profonde que face aux enjeux du moment, nos communes africaines ont tout intérêt à se mettre ensemble pour porter de grands projets pour nos territoires respectifs », a fait savoir Adanbounou Kovi Akoété, Maire de la commune d’Agoè-Nyivé 1.

blank

Signature du mémorandum d’entente par M. Ibrahim Tandja, maire de la commune de Mainé Soroa

Pour sa part, le maire de la commune de Mainé Soroa, El-Hadj Ibrahim Tandja, a expliqué que ce mémorandum se situe d’abord entre des échanges qui auront lieu entre les gens de la commune d’Agoè-Nyivé et de Mainé Soroa sur le plan commercial, d’enrichissement de connaissance sur la décentralisation et sur beaucoup d’autres facteurs qui seront développés au fil du temps. « Ma commune est allée très vite vers l’intercommunalité avec trois autres communes du même département. Je suis donc en train de vouloir étendre ma commune vers d’autres horizons. Je ne suis pas là par hasard. Je suis ici pour qu’ensemble, nous puissions trouver une voie pour le développement de nos communes. Nous allons apporter beaucoup de choses. Nous avons personnes aguerries qui sont prêtes à venir ici faire des ateliers sinon participer à certaines expériences », a-t-il laissé entendre.

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00