Assemblée générale ordinaire de la FNGPC COOP-CA : les membres ont renouvelé leur confiance à Kouroufei Koussouwè

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

La Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton, Société Coopérative avec Conseil d’Administration (FNGPC COOP-CA) a tenu le 15 septembre 2022, à Lomé, son assemblée générale ordinaire autour du thème : « Professionnalisme et durabilité au cœur de la production cotonnière ». A la fin des travaux, les membres ont une fois encore porté leur choix sur le président du conseil d’administration sortant, M. Kouroufei Koussouwè pour un nouveau mandat de trois (03) ans.

La Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton, société Coopérative avec Conseil d’Administration (FNGPC COOP-CA) a tenu jeudi 15 septembre 2022 à Lomé, son assemblée générale ordinaire élective de l’exercice 2021. Placée sous le thème : « Professionnalisme et durabilité au cœur de la production cotonnière », la 2ème assemblée ordinaire de l’année, a permis de renouveler le mandat des membres du conseil d’administration de la FNGPC COOP-CA. A l’occasion, Koussouwè Kouroufeï a été réélu à la tête de la FNGPC COOP-CA pour un mandat de trois ans.

Vue partielle des participants à l’AG

Le président élu a remercié les congressistes pour la confiance renouvelée à son équipe et promis mettre tout en œuvre pour poursuivre le chantier entamé, afin de redynamiser la filière cotonnière au Togo, notamment en collaborant avec l’ITRA pour booster la production du coton. M. Kouroufei Kourouwè a pour la circonstance, fait l’état des lieux des campagnes précédentes et celui de la campagne 2022-2023 qui vient de démarrer. A cet effet, il a appelé l’ensemble des membres de la fédération à une réflexion sur les stratégies à développer pour relever les défis auxquels fait face le secteur. « J’exhorte tous les producteurs à redoubler d’efforts pour que les résultats soient satisfaisants à la fin de la campagne. Je remercie tous mes collègues pour le renouvellement de leur confiance à mon égard. Ce nouveau mandat nous permettra de terminer ensemble les projets que nous avons entrepris durant les trois campagnes précédentes », lance M. Kouroufei. Avant d’ajouter, « Nous devons nous resserrer les coudes et être prêts à faire sacrifices au besoin, pour optimiser le potentiel de la filière cotonnière, en favorisant l’enrichissement collectif et un meilleur partage des richesses générées par notre réseau », a-t-il précisé.

blank

M. Kouroufei Koussouwè, président du conseil d’administration de la FNGPC COOP-CA réélu

Face aux défis et aux impératifs de l’heure, le président du conseil d’administration, a exhorté l’ensemble des acteurs à redoubler d’efforts, afin de rendre la filière cotonnière au Togo de plus en plus inclusive, compétitive, créatrice d’emplois durables et de richesses. « Dans ce contexte de crise et dans un but de relance, le réseau des sociétés coopératives des producteurs de coton entend miser sur ses atouts spécifiques, pour agir comme une force économique rassembleuse et offensive, en vue de contribuer plus efficacement d’une part, à l’augmentation de la production et d’autres part au renforcement de l’économie du pays », s’est-t-il engagé.

Il faut reconnaître que depuis quelques années, la filière coton fait face à des difficultés liées à la pandémie de la COVID-19, la guerre en Ukraine, la hausse des prix des intrants et du carburant et autres. Des situations qui démotivent les producteurs de coton d’où la baisse de la production du coton au Togo. Les participants au cours de l’assemblée générale, ont réfléchi sur les actions à mener pour booster la rentabilité de la production cotonnière au Togo, un secteur en proie à des difficultés.

blank

Les membres du nouveau bureau de la FNGPC COOP-CA

Intervenant pour sa part, le président du Conseil d’Administration de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT), le ministre conseiller Simféitchéou PRE, a déploré la situation de morosité qu’a connue le secteur du coton suite aux deux baisses consécutives issues des deux dernières campagnes (2020-2021 et 2021-2022). Selon lui, il est bien vrai que les anomalies climatiques qui se traduisent par l’irrégularité des pluies, les poches de sécheresse, la dégradation des terres ne favorisent pas une bonne production, mais la responsabilité de tous les acteurs est aussi engagée. Car le Chef de l’Etat a multiplié des mesures incitatives, en mettant à la disposition des producteurs des intrants de qualité, notamment des engrais à un prix révisé et en revoyant à la hausse le prix du coton au kilo à 300 F CFA pour cette campagne 2022-2023. C’est pourquoi, fait savoir le Pca de la NSCT, que le défi de la relance de la production ne peut être relevé que par la promotion de la convivialité, de l’harmonie et de l’entente au sein des producteurs.

Selon Martin Drevon, directeur général de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT), toutes les garanties sont données pour la reprise de la production du coton. « Aujourd’hui on se pose la question si le coton occupe une place importante pour vous les producteurs. Au cours du nouveau mandat, nous souhaitons que les cotonculteurs se posent la question sur l’intérêt qu’ils portent à la culture du coton. Il est temps de s’organiser à votre niveau pour une véritable relance du coton’ », a-t-il lancé.

Le représentant du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et Développement Rural, M. Dindiogue Konlani, a félicité les acteurs de la filière cotonnière pour les efforts qu’ils fournissent quotidiennement pour maintenir la production et garantir la qualité du coton qui reste un des leviers de l’économie.

blank

Photo de famille à l’ouverture de l’assemblée générale

Rappelons que sur les 3 dernières années, la FNGPC COOP-CA a procédé entre autres à la révision des statuts de la Fédération compte tenu du contexte de l’évolution du réseau, l’acquisition de terres cultivables (2 500 ha) pour les mettre à la disposition des producteurs de coton ayant des difficultés d’accès au foncier, l’achat et la remise à crédit de tracteurs aux producteurs qui le demandent (83 tracteurs) afin de faire face à la pénibilité des travaux agricoles notamment des labours, l’achat des récolteurs (1000 unités) pour rendre plus rapide et moins pénibles, les opérations de récolte du coton graine, la mise à disposition des engrais vivriers à crédit pour les producteurs de coton, l’octroi des secours à travers des fonds de solidarité (décès et autres cas d’urgence), la prise de participation de la FNGPC COOP-CA au capital social de la NSCT aux côtés de l’Etat et de OLAM, la prise de participation de la FNGPC COOP-CA au capital social du MIFA aux côtés de l’Etat et la PIA, la construction des sièges des de nos cinq (05) Unions Régionales des cotonculteurs dont les travaux sont exécutés à 90% déjà et une Délégation Lomé sera bientôt construite pour la FNGPC COOP-CA.

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00