77ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies : les vérités de Robert Dussey, « l’Afrique attend à plus d’équité et de justice dans les relations et partenariat du monde, avec les grandes puissances »

0
62
Spread the love

Le ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Régionale et des Togolais de l’Extérieur, Pr Robert Dussey, est intervenu le vendredi 23 septembre 2022, à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies. Il représentait le Chef de l’État Faure Essozimna Gnassingbe à cet exercice habituel lors de cette grand-messe diplomatique. Au cours de son intervention, le chef de la diplomatie togolaise a réaffirmé avec force la détermination de son pays « à combattre et à bouter hors de ses frontières » les terroristes qui sèment la terreur dans plusieurs pays du continent.

Dussey est revenu sur la menace terroriste. « Aux conflits inter-étatiques d’antan, ont succédé de nouvelles formes de violence impliquant des acteurs difficilement saisissables. L’Afrique, entre-temps épargnée, est devenue le sanctuaire de groupes terroristes. Les récentes attaques terroristes ayant causé des victimes et occasionné des dégâts matériels importants dans le nord du Togo, témoignent des moyens de plus en plus sophistiqués qu’utilisent les djihadistes», a-t-il déclaré.

Il a salué l’implication du président togolais pour son action en faveur de la paix et de la stabilité en Afrique de l’Ouest et particulièrement dans le Sahel. « Cette détermination a permis aujourd’hui au Président de la République en tant que médiateur dans la crise entre la Côte d’Ivoire et le Mali d’obtenir la libération de 3 soldats ivoiriens sur les 46 restants. Je voudrais inviter toutes les parties à la retenue et à la patience afin de laisser aboutir la médiation », a-t-il indiqué.

Pour lutter contre le terrorisme, il faut une réponse militaire mais aussi économique Développer les régions menacées offrir des équipements publics eau l’électricité et un emploi à la population c’est ce que fait le gouvernement pour éviter que certains habitants ne cèdent aux sirènes de l’extrémisme.

Robert Dussey a également évoqué les progrès économiques réalisés par son pays depuis plusieurs années. Le représentant togolais a terminé son discours en évoquant le rôle de l’Afrique au sein du concert des Nations. « L’Afrique ne veut plus s’aligner sur les grandes puissances quelles qu’elles soient. Les grandes puissances veulent réduire l’Afrique à une entité purement instrumentale au service de leurs causes et ne veulent visiblement pas que le continent puisse jouer un rôle important, voire un des rôles principaux dans le monde. Ils s’efforcent le plus souvent à amener les africains à adhérer à leur narratif et, in fine, les africains servent utilement à soutenir un camp contre un autre. Quand il s’agit de voter une résolution au Conseil de Sécurité, nous sommes activement sollicités d’un côté comme de l’autre. L’Afrique est alors très courtisée, voire même mise sous pression par certains de ses pays partenaires », a-t-il souligné.

Le ministre des Affaires Étrangères, Robert Dussey a par ailleurs, rappeler que « Nous avons aujourd’hui en Afrique une multitude de nouveaux partenaires qui font partie intégrante de la nouvelle géopolitique internationale bien loin des deux blocs antagonistes qui ont structuré le monde d’après-guerre du XXe siècle ». Il souhaite l’établissement d’un véritable partenariat d’égal à égal. L’Afrique veut coopérer avec ses alliés sur la base de ses intérêts bien compris”, a-t-il conclu. Le Togo, à l’instar de plusieurs pays de la sous-région, fait également face à des attaques terroristes. Le pays a enregistré cinq attaques terroristes dont deux meurtrières depuis novembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici