HAPLUCIA : validation des 3 axes de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

La Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilés (HAPLUCIA) a organisé le jeudi 13 octobre 2022 à Lomé un atelier de validation. La rencontre a permis de présenter et de valider le document de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées qui se décline en trois axes principaux.

Après le processus d’élaboration de cette stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées, la phase de validation a été faite ce 13 octobre.

Les rapports et les outils produits par les consultants sont enrichis par le comité de planification stratégique, puis validés par le comité de pilotage de l’élaboration de la stratégie. Un document d’analyse diagnostique sur la situation de la corruption au Togo a été produit, enrichi et validé. Une version provisoire a été proposée et fait l’objet de 8 ateliers régionaux d’enrichissement. De même un dispositif national de mise en œuvre et de suivi évaluation de la stratégie a également été produit, enrichi et validé au cours des ateliers. La version complète a été consolidée par le comité de planification stratégique, puis validé par le comité de pilotage.

blank

 

Cette stratégie nationale a pour objectif de réduire de façon significative la corruption et les infractions assimilées au Togo. Cet objectif est décliné en trois axes stratégiques. Il s’agit de renforcer le cadre juridique et institutionnel de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées ; de renforcer la participation citoyenne à la prévention et à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées ; et de développer une culture de prévention contre la corruption et les infractions assimilées dans les services publics.

Selon le Président de la Haplucia, Mr Essohanam Wiyao, le premier axe est dédié au renforcement du cadre juridique et institutionnel de lutte contre la corruption, le deuxième axe consiste à mobiliser tout le monde autour de la corruption qui est une maladie mondiale et nationale et le troisième axe est destiné à renforcer l’intégrité, la transparence et la qualité des services de l’administration publique. « Nous allons améliorer les textes en matière de prévention de lutte contre la corruption. Tout le monde doit s’impliquer dans la lutte. Nous allons continuer la sensibilisation avec les programmes d’éducation et dans les programmes de formation pour que tous les togolais connaissent le mal et le faire face », a souligné le Directeur de Haplucia.

blank

Pour y parvenir à la prévention et la lutte contre la corruption, Mr Wiyao Essohanam a indiqué que l’élément majeur sera la digitalisation et qu’il faudrait également renforcer les statuts des agents publics, et adopter un code de conduite des ces agents. Il a précisé aussi qu’après la finalisation du document, ils vont le vulgariser dans les régions et préfectures afin que tous le monde le connaisse et s’engage à l’utiliser pour que le Togo puisse se guérir de ce mal qui est la corruption.

De son côté, le ministre des droits de l’homme et des relations avec les institutions de la république, Mr Trimua a fait savoir que le Togo pour sa part, sous la conduite du président de la république, son Excellence Faure Gnassingbé, a choisi de faire une lutte inclusive axée sur l’information, la prévention et la répression. A ce titre, informe le ministre, le Togo a engagé un certain nombre de réforme normative, institutionnelle et consensuelle pour la lutte contre la corruption.

blank

Après la présentation succincte de la stratégie par le consultant international Sada Ly Cissé aux acteurs participants, des appréciations et observations ont été recueillies pour servir dans la suite de la mise en œuvre de la stratégie. Le document a été officiellement remis par le président de la HAPLUCIA au ministre Trimua afin de le remettre à la cheffe du gouvernement togolais, Mme Victoire Tomegah-Togbe.

blank

La stratégie nationale est fondée sur les instruments internationaux qui sont, entre autres, la convention des Nations unies contre la corruption ; la convention de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption et le protocole de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sur la lutte contre la corruption.

 

                                                                                    Christian Palley

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00