42è journée mondiale de l’alimentation : Une conférence-débat a marqué l’évènement

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

En prélude à la 42è journée mondiale de l’alimentation célébrée chaque 16 octobre, le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et du Développement rural a organisé une conférence-débat le 14 octobre 2022 à Lomé en collaboration avec le Fonds des nations unies pour l’alimentation (FAO).

L’objectif de cette rencontre est d’expliquer davantage le contenu du thème de cette édition : « Ne laisser personne de côté : Amélioration de la production, de la nutrition, de l’environnement et des conditions de vie ».

Chaque 16 octobre, le monde entier célèbre la Journée Mondiale de l’Alimentation. Le thème retenu pour cette 42ème édition est : « Ne laisser personne de côté : Amélioration de la production, de la nutrition, de l’environnement et des conditions de vie ».

Il s’agit pour l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), de promouvoir des emplois et des services ruraux décents, de garantir la protection sociale et de mettre fin au travail des enfants, tout en favorisant l’égalité des sexes et en soutenant les communautés autochtones qui sont les gardiennes d’une grande partie de la biodiversité de la planète.

Autour de cette thématique, plusieurs acteurs du monde agricole dont la FAO, la Coordination togolaise des organisations paysannes et de producteurs agricoles (CTOP), la Coopérative des transformateurs de produits agricoles du Togo (COTPAT) et le ministère représenté par la division de la filière végétale. Le panel s’est déroulé sous la modération du directeur de l’Institut de conseil d’appui technique (ICAT), Martin Ayefouni Ale Gonh Goh.

blank

Pour le Directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement rural, Konlani Dindiogue, le thème de cette année traduit très bien la composante sociale de la feuille de route gouvernementale qui voudrait qu’on ne laisse personne de côté.

« Depuis le Plan National 2018-2022, aujourd’hui, la feuille de route gouvernementale Togo 2020-2025, l’objectif, c’est ne laisser personne de côté et au niveau de chaque feuille de route dédiée à chaque ministère, toutes les activités que nous menons aujourd’hui, c’est l’inclusion. Notre axe 1, c’est vers les petits producteurs. Comment faire pour que les petits producteurs puissent avoir accès aux facteurs de production pour améliorer leurs productions, leur nutrition, leur environnement et leurs conditions de vie. Plusieurs actions phares qu’on peut retenir sont entre autres, la mise en place des zones d’aménagement agricole (ZAAP) avec pour objectif de permettre aux couches vulnérables, notamment les femmes et les jeunes d’avoir accès à la terre ; la subvention de l’engrais ; la subvention des pompes solaires, etc. », a-t-il expliqué.

blank

Konlani a fait savoir que plusieurs actions phares qu’on peut retenir sont entre autres, la mise en place des zones d’aménagement agricole (ZAAP) avec pour objectif de permettre aux couches vulnérables, notamment les femmes et les jeunes d’avoir accès à la terre ; la subvention de l’engrais, la subvention des pompes solaires, etc.

Selon le chargé des programmes de la FAO, M. Oyétoundé Djiwa, le thème de cette édition 2022 vient du constat qu’entre 2019 et 2021, le monde a connu un peu plus de 150 millions de personnes qui sont encore en situation d’insécurité alimentaire et cela s’explique par un certain nombre de facteurs, notamment les crises.

blank

« On a connu la crise sanitaire, la vie chère, les conflits, la crise actuelle entre l’Ukraine et la Russie. Tous ces facteurs conjugués ont exacerbé la situation de sécurité alimentaire dans le monde. La FAO en collaboration avec tous les Etats membres lance un appel au monde entier à prendre en compte davantage les personnes les plus vulnérables pour que la situation actuelle puisse s’inverser. Et pour cela, tout le monde doit contribuer à ce que ces crises puissent se taire et qu’on puisse inverser, revoir notre manière de produire, ce que nous appelons les systèmes alimentaires. Ces systèmes agro-alimentaires doivent être durables, inclusifs et résilients en prenant en compte tout le monde pour qu’ensemble personne ne soit vu comme vulnérable face aux crises que je viens de décrire », a-t-il laissé entendre.

Soulignons que la célébration officielle de cette journée sera observée à une date ultérieure qui sera définie par les autorités.

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00