Harmonisation des normes et des procédures du contrôle de gabarit : les Ministres des transports de l’UEMOA échangent sur la question à Lomé

0
321
Spread the love

Les ministres en charge des Infrastructures et des Transports des Etats membres de l’Union monétaire ouest africaine (UEMOA), ont planché sur l’effectivité de l’application du règlement No14 relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, le vendredi 21 octobre à Lomé.

Le 1er juillet 2020, la date butoir pour les Etats membres de mettre en œuvre l’intégralité de cette réglementation communautaire. Ce Règlement N°14 fait partie des approches de solutions mises en place en 2005 dans les Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) pour endiguer la dégradation prématurée des infrastructures routières et prévenir des accidents trop souvent mortels. Cette rencontre de Lomé est donc le lieu de faire le bilan de cette initiative et définir des approches de solutions à Lomé.

La réunion a servi donc de cadre aux ministres et à leurs délégations pour évaluer les progrès réalisés et les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de leur déclaration faite en 2019 à Dakar. Ils se sont accordés sur les prochaines étapes dans l’application intégrale et concomitante du Règlement 14. Il s’est également agit de définir des pistes de solutions permettant de relever ces défis.

Le ministre togolais en charge des Transports routiers, Affoh Atcha-Dédji a reconnu que le système des transports routiers dans les Etats de l’UEMOA souffre de nombreux dysfonctionnement. Il soutient que cette situation impacte négativement la performance des corridors de transit et de transport inter-Etats et par conséquent les économies des Etats. Selon le ministre, le gouvernement togolais a affiché avec fermeté, sa volonté d’instaurer un environnement favorable aux échanges intracommunautaires. Ce qui lui a valu, d’après le ministre, la note de 100 points sur 100 en matière d’application du règlement No 14, et sort seul pays de l’UEMOA à bien appliquer ce règlement.

Affoh Atcha-Dédji, ministre togolais en charge des Transports routiers

‹‹ En effet, l’analyse des statistiques de pesées collectées par la Commission de l’UEMOA, confirme la réduction significative de l’extrême surcharge entraînant une baisse de la surcharge routière globale. Certes, des progrès ont été réalisés par les Etats en matière de sensibilisation et d’équipements de pesage, mais les données disponibles montrent une présence constante de surcharge sur la plupart des corridors routiers de l’Union. L’application de la tolérance de 15% prescrite par la Déclaration de la dernière réunion des Ministres, tenue à Dakar en septembre 2019, n’est pas effective dans les Etats de l’Union. La présente réunion revêt donc une importance capitale au regard des attentes, quant à la protection du patrimoine routier face aux ressources limitées que nos États consacrent au développement du réseau routier et à son entretien », a-t-il fait savoir.

M. Jonas Gbian, commissaire chargé du département de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des Transports de l’UEMOA

Le commissaire chargé du département de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des Transports de l’UEMOA, Jonas Gbian a indiqué que le problème de la surcharge ne peut pas être résolu unilatéralement par un seul Etat, mais à travers la conjugaison des efforts, la synergie des actions et la concertation des acteurs de tous les Etats. Il a précisé l’application intégrale du règlement 14 demeure en deçà des résultats attendus.

En prélude à cette réunion, des experts du secteur du transport ont échangé avec les responsables des ports, industries et des entrepreneurs de l’espace UEMOA, les 19 et 20 octobre à Lomé.

Photo de famille

Une réunion des ministres en charge des Infrastructures et du Transport routier des Etats membres de l’UEMOA, du Ghana et de la Guinée, tenue en septembre 2019, avait été sanctionnée par des recommandations avec pour principale mesure, l’application intégrale du règlement No 14/2005/CM/UEMOA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici