Bac professionnel Aquaculture à l’IFAD d’Elavagnon : tout sur les particularités de l’organisation de cet examen, premier du genre au Togo

0
709
Table d'honneur
Spread the love

L’IFAD, institut de formation en Alternance pour le développement de l’Aquaculture d’Elavagnon organise pour la toute première fois et dans l’histoire du Togo, le bac professionnel aquaculture. Les épreuves de ce bac professionnel ont démarré depuis le lundi 17 octobre 2022 à l’IFAD d’Elavagnon. 115 apprenants de cette première promotion concourent pour avoir ce diplôme qui va les permettre de s’auto-employer et qui va les ouvrir les portes d’autres horizons. Le lancement officiel du démarrage des épreuves de cet examen a été assuré par M. Dammipi Noupokou, Directeur Général de l’Agence-Education-Développement (AED) en présence du Directeur Général de l’Office du BAC, de tout le corps professoral, des membres des jurys, de l’administration de l’IFAD, et de l’AED. Celui-ci a rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, pour sa vision éclairée et son leadership dans la création et la mise en œuvre de cet important projet de formation professionnelle pour la jeunesse togolaise. Premier dans l’histoire du Togo, quelle sont ses particularités et comment se déroule ce bac aquaculture et comment se déroule-t-elle. Les réponses dans le développement.

Inauguré il y a trois ans par le président de la république Faure Essozimna Gnassingbé, l’IFAD, institut de formation en Alternance pour le développement de l’Aquaculture d’Elavagnon, à l’heure de l’ouverture de cette école de formation a enregistré 120 apprenants qui constituent la première promotion. Cent quinze (115) sont aujourd’hui en fin de cycle. Les 115 sont soumis à un examen, le bac professionnel Aquaculture, le tout premier au Togo dans le secteur aquacole depuis le 1undi 17 octobre 2022. Le lancement du démarrage de cet examen a été assuré par M. Dammipi Noupokou, Directeur Général de l’Agence-Education-Développement (AED) en présence du Directeur Général de l’Office du BAC, de tout le corps professoral, des membres des jurys, de l’administration de l’IFAD, et de l’AED. Celui-ci a rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, pour sa vision éclairée et son leadership dans la création et la mise en œuvre de cet important projet de formation professionnelle pour la jeunesse togolaise.

Officiellement lancé à l’IFAD d’Elavagnon, ce bac va consister pour une première phase à la présentation des projets défendus devant un jury. « Mon projet est intitulé production et commercialisation des poissons marchands dans la préfecture de Sotouboua tout précisément à Adjengré. Mes poissons seront les tilapias du Nil Oyo comus mutitus. Mon cycle serait à six mois. J’aurai à produire des poissons de 350 grammes à la fin de chaque cycle. Je vais commercialiser six tonnes de poissons soit 12 tonnes de poissons par an », a présenté la candidate Ami Clémence Bayogda.

Ami Clémence Bayogda, candidate au bac professionnel aquaculture

Après cette étape, suivra la phase écrite. « Juste après la présentation des projets devant un jury, les apprenants vont passer maintenant devant un jury. Il y a des matières pour lesquelles les apprenant retourneront en salles de classe et ils vont passer à la partie écrite de ce bac », a expliqué le DG de l’AED, Noupokou Dammipi.

Noupokou Dammipi, DG AED

Pour le Prof. Minlipe Martin Gangue, Directeur général de l’Office du bac, ce bac professionnel, revêt une particularité. « Le bac professionnel, est un bac outil, un bac tout fait, un bac du faire-faire, un bac qui donne au porteur du diplôme, les compétences pour pouvoir produire, les compétences pour pouvoir s’installer, les compétences pour pouvoir créer de l’emploi en créant soit même de l’emploi, pour lui-même et pour les autres », a -t-il indiqué.

Prof. Minlipe Martin Gangue, Directeur général de l’Office du bac

A la fin de leur parcourt, les apprenants nantis de leur bac pro peuvent s’installer soit individuellement, mais aussi en coopérative. « Les apprenants vont faire des présentations individuelles mais après ils vont s’organiser en groupement pour avoir une force et présenter des projets beaucoup plus structurants, beaucoup plus importants. Je tiens à remercier le ministère chargé de la pêche pour avoir déjà octroyé quelques cages à certains des apprenants qui se sont regroupés en coopérative et qui ont même déjà commencé à produire des poissons sur le lac de Nangbeto », souligne le DG Dammipi. L’ouverture de cet institut, qui, est une volonté du chef de l’état pour mieux relever le défi sur le terrain et réduire le déficit en poisson au Togo.

La particularité du bac pro aquaculture et comment se déroule-t-elle ?

L’examen pour ces apprenants de la première promotion de cet institut de formation en Alternance pour le développement de l’Aquaculture, une formation diplômante sanctionnée aujourd’hui d’un bac professionnel aquaculture a été tenu après plusieurs années d’organisation. « Le bac professionnel, c’est la première fois au Togo qu’on organise ce type de bac professionnel en réalité. Et il a fallu après la conception des cours pour les apprenants, il a fallu également concevoir l’organisation même de ce bac. Nous nous sommes pris depuis un an à peu près pour vraiment organiser et voir tous les aspects de ce bac professionnel », explique le DG de l’AED.

Ce bac professionnel a trois étapes selon les premiers responsables de cet institut. « Le bac professionnel dans les IFAD a trois étapes. Au cours de la formation de la seconde en terminale, il y a certaines matières pour lesquelles nous faisons ce que nous appelons les contrôles au cours de la formation, c’est-à-dire les CCF. Pour ces CCF, ces matières, certaines notes ou les évaluations que nous faisons pour les apprenants, seront comptés dans la note finale du bac. C’est une première partie. La deuxième partie c’est que l’apprenant a l’obligation de présenter un projet professionnel. A la fin des trois ans, les apprenants passeront devant un jury pour présenter leur projet professionnel et le jury va évaluer ce projet. Cette évaluation va rentrer dans les notes du bac professionnel. La dernière partie, c’est l’écrit », fait savoir le ministre Dammipi.

Les tractations pour que le bac pro aquaculture puisse se dérouler à la même période que les autres bacs du pays

L’organisation du bac professionnel a été conçu pour permettre à la première promotion d’entamer cet examen. Les tractations se poursuivent pour faire en sorte que cet examen s’organise à la même période que le bac général et technique. « Peut-être l’année prochaine, nous pourrons organiser ce bac à peu près dans les mêmes périodes que l’organisation du bac sur le territoire national. Donc l’année 2022, a été la toute première année et ça nécessité une conception même avec l’office du bac, nous-mêmes, les ministères de l’enseignement. Tout ceci a fait que pour pouvoir asseoir cette façon d’organiser le bac, ça a pris un peu de temps. Mais Dieu merci tout est mis en place aujourd’hui pour que ce bac soit organisé et la partie présentation des projets, et la partie écrite soient réalisées », souhaite le DG Dammipi. Précisons que la phase de présentation des projets professionnels des apprenants dure 4 jours, après s’en suivront les épreuves écrites.

L’office du baccalauréat promet la certification de ce bac professionnel. Cet office qui organise et régularise le bac au Togo a selon sin Directeur rassuré qu’il n’y a sans nul doute que ce diplôme soit certifié.

Rappelons qu’au lancement des épreuves comptant pour l’examen du bac pro aquaculture, le Directeur général de l’Agence éducation, développement a témoigné toute sa reconnaissance et sa gratitude au Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, pour sa vision éclairée et son leadership dans la création et la mise en œuvre de cet important projet de formation professionnelle pour la jeunesse togolaise. Il n’a pas oublié cette institution qu’est l’Office du BAC pour son accompagnement dans tout le processus d’organisation de l’examen.

 

afriquemedia.info avec la TVT

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici