8ème salon du textile africain : une formation en e-commerce pour développer les aptitudes entrepreneuriales des jeunes et des femmes

0
161
Spread the love

La 8ème édition du Salon International du textile africain (SITA) se tiendra du 4 au 6 novembre à Lomé, des délégations d’une quarantaine de pays attendus dans la capitale togolaise. A travers ce salon, les États africains veulent donner un coup de pouce à la chaîne de valeur coton de la production à la consommation finale que sont les tissus, en passant par la transformation. En prélude à cet évènement grandeur nature, une formation en e-commerce réunit du 31 octobre au 4 novembre à Lomé, des femmes et jeunes togolais autour du thème : « Maîtriser les technologies innovantes du e-commerce pour accroître ses performances commerciales ». C’était en présence des ministres du Commerce, de l’industrie et de la Consommation locale, Kodjo Sévon-Tépé Adédzé.

Une formation en e-commerce réunit du 31 octobre au 4 novembre à Lomé, des femmes et jeunes togolais autour du thème : « Maîtriser les technologies innovantes du e-commerce pour accroître ses performances commerciales ». Cette formation prélude le Salon international du textile africain (SITA) qui se déroulera du 4 au 6 novembre prochain dans la capitale togolaise. Elle va permettre de développer les aptitudes entrepreneuriales des jeunes et des femmes afin qu’ils s’adaptent aux nouveaux modes du commerce. La finalité est d’améliorer l’accès aux marchés et la création de nouveaux emplois pour favoriser leur insertion professionnelle.

Plusieurs modules vont meubler ce rendez-vous. Il s’agit, entre autres, de : « e-commerce ; les plateformes d’e-commerce ; comment se lancer dans l’e-commerce ; le e-commerce et les opportunités d’affaires, le e-commerce et la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) ».

La centaine d’acteurs de la filière du textile, notamment des couturiers, mannequins, stylistes, consulteurs et industriels vont acquérir de nouveaux outils pour écouler leurs produits à l’extérieur du pays en étant sur place.  Ils seront renseignés sur les techniques de création de boutique électronique et celles de paiements à distance.

Le ministre du Commerce, de l’industrie et de la Consommation locale, Kodjo Sévon-Tépé Adédzé a indiqué que le e-commerce est « une nécessité stratégique et essentielle au plein développement du potentiel des entreprises et des nations ».  Il a convié les entrepreneurs à saisir cette occasion pour découvrir les atouts du commerce électronique pour ouvrir leurs activités au monde entier.

Pour le Commissaire général du SITA, Abdoulaye Mossé, « la formation est le moyen le plus efficace qui permet d’éduquer et d’apporter une nette amélioration en matière de production et de qualité dans une société ».  Il a émis le vœu qu’après cette session, que les acteurs du textile puissent jouir des fruits de leur travail.

Abdoulaye-Mosse-commissaire-general-du-SITA

Le ministre de la Culture et du Tourisme, Kossi Gbényo Lamadokou et le ministre délégué chargé de l’Enseignement technique et de l’Artisanat, Kokou Eké Hodin ont pris part à la cérémonie d’ouverture

Rappelons qu’une conférence de presse a été organisée le 28 octobre 2022, par le ministre de la Culture et du Tourisme, Kossi Lamadokou pour annoncer officiellement la tenue de ce salon. Occasion aussi pour le comité d’organisation de revenir sur les activités inscrites à l’agenda de cette édition placée sous le thème : « Industrie du pagne en Afrique : innovation et intelligence collective au service de l’autonomisation des femmes et des jeunes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici