Fin à Kara du forum national du dialogue social : les acteurs ont adopté une feuille de route pour la refondation

0
34
Spread the love

Les travaux du forum national du dialogue social tenus les 10 et 11 novembre à Kara, ont été sanctionnés par l’adoption et la signature d’une feuille de route pour la refondation dudit dialogue au Togo.

Ouvert le jeudi 10 novembre, le forum national du dialogue social a pris fin le 11 novembre 202. Au terme de deux jours de travaux le gouvernement togolais et ses partenaires sociaux se sont séparés sur une note de satisfaction totale avec l’adoption d’une feuille de route signée par le gouvernement, les organisations des syndicats des travailleurs et celles des employeurs. La feuille de route qui prévoit une refondation du CNDS privilégie certains secteurs qui connaissent des conflits et dont les acteurs doivent être formés.

Organisé par le gouvernement à travers le ministère en charge de la Fonction publique, du Travail et du Dialogue social, ce forum a eu l’appui financier du Bureau International du Travail (BIT) et du Programme des nations unies pour le développement (PNUD).

Placée sous le thème « Construire et consolider une culture du dialogue social », cette activité a réuni les membres du Conseil National du Dialogue Social (CNDS), notamment, les représentants du gouvernement, ceux des organisations des employeurs et celles des travailleurs, ainsi que d’autres personnalités étrangères dont la présidente du haut conseil du dialogue social du Sénégal, Mme Ntap Ndiaye.

L’objectif est d’amener les parties prenantes à définir les approches de solutions idoines pour dynamiser le dialogue et le rendre plus productif avec la participation des partenaires. Il s’est agi de créer des conditions d’une paix sociale durable pour soutenir la productivité des entreprises et des administrations publiques en vue de consolider les progrès sociaux.

Les travaux de ce forum ont été consacrés essentiellement à l’état des lieux, au bilan et aux perspectives de ce dialogue social de 2006 à ce jour. Les participants ont également partagé leurs expériences sur les bonnes pratiques en la matière, puis abordé les notions de liberté syndicale et du droit de grève.

A l’ouverture des travaux, le ministre en charge de la Fonction publique, Gilbert Bawara, coordonnateur du CNDS, a relevé que le contexte du dialogue social togolais évolue et il est question de voir comment le consolider afin de le réadapter aux réalités actuelles pour répondre aux intérêts collectifs. « Le CNDS facilite la recherche d’un consensus associant de façon démocratique ceux qui ont des intérêts vitaux dans le monde du travail, il offre également l’opportunité de jeter un regard rétrospectif de l’environnement qui avait précédé sa création pour réfléchir à nouveau sur les contextes, les évolutions et les adaptations qu’il faut apporter au dialogue social », a expliqué le ministre Bawara.

Il a exprimé sa satisfaction à cette initiative prise de façon concertée entre le gouvernement et les partenaires sociaux. Il a souhaité que l’engagement des acteurs impliqués contribue à l’enracinement et à la consolidation d’un climat social stable et paisible au Togo. Le ministre a réitéré la volonté et la disponibilité du pouvoir public à œuvrer davantage pour un nouvel essor du dialogue social togolais.

Le président du conseil national du dialogue social, Kondi Sangbana, s’est dit satisfait de la qualité des débats qui se sont déroulés sans langue de bois et exhorté les uns et les autres à faire bon usage des acquis du forum de Kara. Il a rappelé que ce forum est un cadre privilégié de concertation et de prévention des conflits sociaux. Il a indiqué qu’il faut aller vers une refondation du dialogue social pour rendre les relations plus sereines et pacifiques. Le président Sangbana a convié les acteurs du monde du travail à la recherche de nouvelles stratégies pour rénover et moderniser ce dialogue social au Togo.

Quant aux organisations des travailleurs et celles des employeurs, tous ont salué deux jours de rénovation du CNDS qui, selon eux, constitue une nouvelle ère du dialogue social au Togo à travers l’adoption de cette feuille de route. « Le gouvernement a promis d’accompagner ses partenaires sociaux et de contribuer à leur formation. Cette feuille de route issue du forum de Kara est un document de 18 points qui englobent des actions à mener par les principaux acteurs du conseil national du dialogue social en vue de redynamiser et conserver les acquis », a expliqué le président du forum Baba Awonla Yari.

Auparavant, la représentante du Bureau International du Travail au Togo, Mme Sophie De Connick avait de son côté, réaffirmé l’engagement de son institution à soutenir la dynamique de rénovation du dialogue social au Togo.

Clôturant les travaux, le ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara, a renouvelé l’engagement du gouvernement à respecter les termes de cette feuille de route qui se situe dans la continuité des réformes déjà engagées par l’État qui œuvre pour un essor du dialogue social. Le ministre Bawara a réitéré la position du gouvernement qui privilégie le dialogue et la concertation avec ses partenaires sociaux.

L’adoption suivie de la signature d’une feuille de route entre le gouvernement et les organisations syndicales pour la refondation de ce dialogue social a mis fin à la rencontre.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici