Symposium sur la chirurgie humanitaire en zone rurale : Aimes-Afrique partage ses 15 ans d’expériences avec plus de 1000 chirurgiens

0
172
Spread the love

Lomé a accueilli mercredi un symposium sur la chirurgie humanitaire en zone rurale au Togo. L’évènement est organisé par l’Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Éducation et la Santé en Afrique (AIMES-Afrique). Il s’inscrit dans le cadre du 63e congrès Scientifique du collège Ouest-Africain des chirurgiens qui se déroule depuis lundi dans la capitale togolaise. Placé sous le thème : ” La chirurgie humanitaire par les acteurs de la santé pour les peuples d’Afrique sub-saharienne ”, le symposium a permis de passer en revue les actions de l’ONG Aimes-Afrique.

Aimes-Afrique est à l’honneur au 63ème Congrès scientifique du collège ouest-africain des chirurgiens à Lomé. L’ONG fondée et présidée par Dr Serge Michel Kodom, a animé mercredi 22 mars 2023, un symposium sur la chirurgie humanitaire en zone rurale au Togo. A l’occasion, les résultats des 15 ans d’activités de l’organisation ont été partagés avec les plus de 1000 chirurgiens présents à Lomé.

Les travaux du symposium ont été présidés par les modérateurs Prof Didier Ayena et Olatokumbo Ige. C’était une occasion pour les responsables de Aimes-Afrique de partager avec leurs collègues participants, les expériences relatives à la chirurgie humanitaire en zone rurale au Togo. Ce 63e congrès annuel de Lomé a réuni plus de 1000 chirurgiens venus de la sous-région. L’objectif est de discuter des sujets relatifs à leurs spécialités et à la manière d’améliorer leurs pratiques chirurgicales.

« L’ONG a tenu à faire un petit bilan en guise d’étude par rapport à ses activités qu’elle a mené depuis 2007 jusqu’à 2022. En tout, l’ONG a eu à opérer 28.903 patients lors des 106 missions menées sur le terrain. Au cours des missions, l’âge moyen des patients était de 34 ans. Et qui parle de soutien à la santé des jeunes dit contribution au développement des pays en Afrique », a indiqué Dr Togbi Koffi, membre de AIMES-AFRIQUE et acteur de la chirurgie générale.

«  Ces chirurgiens venus de différents pays peuvent aussi s’inspirer des bonnes pratiques que nous avons eu à réaliser sur le terrain avec des résultats scientifiquement prouvés pour étendre et répliquer les activités de Aimes-Afrique sur le continent. Pour nous, il est question de pouvoir donner l’opportunité aux populations de bénéficier de cette chirurgie humanitaire », a indiqué Dr Serge Michel Kodom, président fondateur de l’ONG Aimes-Afrique avant d’ajouter : « Au cours du symposium, nous n’avons pu que présenter les résultats de la chirurgie générale. Faute de temps, nous n’avons pas pu présenter les résultats en ophtalmologie et stomatologie qui sont des spécialités phares dans lesquelles Aimes-Afrique déploie les chirurgiens sur le terrain pour la prise en charge des cas chirurgicaux ».

Des appréciations

Fort de la richesse des expériences partagées par l’organisation, les participants au symposium n’ont pas caché leur joie.

«  Pour quelqu’un comme moi qui n’est pas médecin, il s’agit d’une séance d’informations qui montre à la population ce qui est possible et c’est que fait l’ONG Aimes-Afrique dans un pays comme le Togo. Même pour les médecins qui ont pris part au symposium, ils étaient convaincus des actions de l’organisation », a indiqué Ige Olatokounbo, modérateur du symposium avant d’ajouter : « Aimes-Afrique a démontré que depuis 15 ans elle était plus qu’opérationnelle au Togo et en Afrique. Tout n’est que question de volonté et d’engagement de la part des médecins pour concrétiser des actions humanitaires ».

Selon Dr Kodom, les opérations chirurgicales foraines en milieux ruraux ne sont pas sans difficultés. «  Généralement, ces difficultés sur le terrain sont d’ordre logistique. Lorsque vous arrivez dans une localité avec une prévision de 200 patients à opérer et que vous vous retrouvez avec plus de 500 patients, dont 300 ne pourront pas être opérés faute de moyens, on ne peut qu’être gêné », a-t- il déclaré.

Cependant, la chirurgie en milieu rural est possible avec la volonté des médecins et des principes rigoureux. Et c’est ce que l’ONG Aimes-Afrique a su faire durant ces 15 dernières années.

Les bienfaits de la chirurgie humanitaire

« L’expérience du Togo devrait être partagée avec l’ensemble des acteurs pour voir comment ces chirurgiens, venus de ces différents pays, peuvent s’inspirer des bonnes pratiques que nous avons réalisées sur le terrain, avec des résultats scientifiquement prouvés, afin de répliquer et d’étendre les activités d’AIMES-Afrique à travers les autres pays d’Afrique de l’Ouest, et donner l’opportunité aux populations rurales de bénéficier de cette chirurgie humanitaire », a fait savoir Dr Serge Michel Kodom, Président-Fondateur de l’Ong AIMES-Afrique. L’ONG est fondée depuis 2007. Elle appuie les efforts du gouvernement à travers des missions médico-chirurgicales humanitaires foraines en milieu rural. Concrètement, elle offre chaque année des soins de santé primaires et spécialisés aux populations éloignées du système de soins. On compte jusqu’en 2022, au total 28 903 patients qui ont été opérés lors de 106 missions menées sur le terrain. Selon les données, l’âge moyen des patients était de 34 ans. La détermination et l’engagement des membres de Aimes-Afrique ont vivement été encouragés par les chirurgiens qui ont suivi le symposium.

Les premiers responsables de AIMES-Afrique comptent poursuivre la mobilisation des moyens pour amener l’hôpital vers les populations. Ceci, afin d’étendre les actions sur l’ensemble du continent au profit des populations les plus vulnérables. Selon Dr Kodom, les perspectives de l’organisation restent les mêmes, celles d’étendre ses activités et d’avoir encore beaucoup de soutien. « Plus l’ONG aura des soutiens, plus elle va étendre ses activités et son impact dans le développement de nos pays se fera encore plus sentir », a-t- il précisé.

Notons que les travaux de ce 63e congrès Scientifique du collège Ouest-Africain des chirurgiens prennent fin vendredi prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici