Santé: 61% des dépenses de santé sont supportées par les ménages, les communes invitées au financement

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

L’une des plaidoiries pour la couverture santé universelle, c’est que les communes doivent mobiliser les ressources pour le financement de la santé de leurs communautés. Ceci a fait l’objet d’une rencontre entre hommes de médias et les points focaux du programme Joint Learning Agenda (JLA) le vendredi 19 mai 2023 à Lomé. Au cours de la rencontre, il ressort que 61% des dépenses de santé sont supportées par les ménages, donc il y a nécessité de beaucoup de financement pour réduire la charge aux ménages.

Selon Kola Mazama-esso Augustin, chef d’équipe des points focaux du programme join learning Agenda, pour pouvoir atteindre la couverture santé universelle, il faut que les ménages dépensent de moins en moins pour leurs problèmes de santé. “L’un des piliers de la couverture santé universelle (CSU), c’est que les dépenses des ménages soient vraiment réduites parce que ces dépenses, tant, elles sont élevées, le pays ne pourra jamais atteindre la couverture santé universelle, parce que la CSU, c’est que tout le monde, où qu’il soit et quels que soient ses moyens, puisse avoir accès à des services de santé de qualités et surtout à moindre coûts. Et quand il n’a pas les moyens, il faut qu’il ait accès, il faut qu’il ait des mécanismes qui puissent lui permettre d’avoir accès, même s’il est pauvre et qu’il n’a pas suffisamment de moyens,  que ces mécanismes puissent couvrir ses dépenses“, a expliqué le chef d’équipe des points focaux.

Il a relevé qu’aucun pays ne peut faire face durablement aux problèmes de santé ou aller vers la CSU en comptant sur les fonds des autres comme c’est le cas duTogo qui dépend de l’extérieur pour couvrir les problèmes de santé.

Pour réduire cette dépendance de l’extérieur, Mr Kola Mazama-esso Augustin propose qu’il faille nécessairement que les ressources soient levées au niveau local. « C’est pour cela que nous allons vers les communes. Les communes aujourd’hui sont à l’avant-garde du développement. Ces communes peuvent nous aider à aller durablement vers la couverture santé universelle si ces communes ont les moyens suffisants pour financer la santé de leurs communautés. On veut que les communes comprennent qu’ils ne peuvent pas pouvoir fonctionner ou pouvoir développer leurs territoires avec des gens qui ne sont pas bien portants. Pour avoir un bon développement, il faut avoir des gens bien portants, des bras valides. A partir de ce moment, les communes ont intérêt à pouvoir financer la santé de leurs communautés pour que ceux-ci en retour puissent avoir la force et la santé nécessaire  pour travailler pour le développement local », a-t-il souligné.

Le chef d’équipe des points focaux, Kola Augustin, a précisé que pour la prochaine étape de leurs actions, ils iront sur le terrain pour rencontrer les acteurs concernés (élus locaux et parlementaires) avec qui ils vont travailler d’arrache-pied pour qu’ils entendent sur la nécessité de mobiliser les ressources au niveau local. Pour lui, c’est qu’il ait à terme un engagement de ces communes de pouvoir mettre dans leurs budgets, une ligne budgétaire qui finance la santé.

 

                                                                                                  Christian Palley 

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00