Togo/ Gouvernance locale. Les membres de la FCT à l’école de la coopération décentralisée

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Le développement local dépend de plusieurs facteurs parmi lesquels, la coopération décentralisée occupe une place de choix. Elle représente une contribution significative dans la mise en œuvre d’une gouvernance locale efficace, fructueuse et efficiente. Dans la perspective de renforcer la capacité des maires sur la coopération décentralisée, le ministère de l’administration, de la décentralisation et du développement des territoires, organise du 18 au 19 octobre 2021 à Atakpamé, un atelier pilote à l’intention des membres du bureau de la faîtière des communes du Togo sous le thème : « la coopération décentralisée au regard de la coopération pour le développement ». L’objectif de cet atelier pilote est de permettre aux membres FCT et les formateurs d’être le porte parole auprès des maires des communes pour leur l’implantation dans l’organisation des ateliers régionaux à l’avenir.

Les travaux ont été ouverts par le directeur de cabinet du Ministère délégué chargé du développement des Territoires, M. Lakougnon Essossima Koffi représentant son ministre de tutelle en présence de Edoh Akakpo, préfet de l’ogou, du 2ème adjoint au maire  Toyo Yao ,  représentant de madame le Maire de la commune Ogou1, président de la faîtière des communes du Togo, du directeur régional Afrique de l’ONG Aide Action M. Koffi Adjimon, des organisations de la société civile, des autorités administratives et traditionnelles de la région des plateaux.

Dans son allocution, le directeur de cabinet a souligné que : “ le développement local se doit d’être durable et harmonieux” les collectivités territoriales ont la possibilité de nouer des relations de partenariat avec leurs homologues des pays étrangers conformément aux prescriptions de la loi relative à la décentralisation et aux libertés locales et avec l’appui- accompagnement de l’ensemble des dispositifs institutionnels mis en place. « Penser c’est bon, penser à plusieurs c’est mieux »,  dixit le directeur de cabinet. Pour le directeur de cabinet, cet atelier pilote est une opportunité pour entamer un dialogue important sur la coopération décentralisée et l’implantation des OSC et le secteur privé dans le processus de développement durable. Il a salué l’engagement personnel du directeur régional Afrique de l’ONG Aide et Action dans l’accompagnement du gouvernement dans plusieurs secteurs. Il a au nom du gouvernement témoigné sa gratitude aux partenaires techniques et financiers.

Le directeur général Afrique de l’ONG Aide et Action Koffi Adjimon, a fait savoir que c’est un plaisir de partager les expériences d’Aide et Action sur la coopération décentralisée au service de l’éducation, de la santé et de l’hygiène-assainissement avec les membres de la faîtière des communes. Ce nouveau partenariat accorde une place importante à de nouveaux acteurs tels que les ONG, les associations professionnelles et surtout les collectivités locales, qui jouent un rôle essentiel dans la coopération au développement.

Soulignons que  Aide et Action, association de développement par éducation présente au Togo depuis 1986.  Elle travaille plus de trois décennies au Togo non seulement avec les structures centrales et décontractées des ministères concernés par son intervention-terrain mais également avec le niveau communautaire.

                                                                                         Marcel K. Akakpo

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00