Ligue régionale: Vers la promotion du football dans les plateaux

0
535
Spread the love

Elle est la plus vaste ligue en termes de nombre de districts et en termes de couverture géographique. La ligue régionale des plateaux, a procédé la semaine dernière à l’élection de son nouveau bureau. Une occasion pour le nouveau président de présenter son projet de promotion du football au cours de son mandat. Objectif : contribuer à la promotion du football de qualité dans les plateaux.

Ils sont désormais ceux  qui tiendront les rennes de la ligue régionale des plateaux. L’honorable Ametodji Yaouvi et ses onze collaborateurs  auront désormais la lourde tâche de promouvoir le football dans cette région du Togo. Une élection qui pour ces derniers est une occasion de rassembler les amoureux de football pour un travail d’équipe. « C’est une immense joie pour moi d’impacter positivement le football dans notre région. Et nombreux que nous sommes cette histoire n’est pas seulement pour  le bureau qu’on vient d’élire. C’est pour tout le monde, et nous sommes ouverts à travailler avec toute bonne volonté pour que triomphe le football dans notre région à partir de maintenant », a laissé entendre le nouveau président de la ligue. Même si la tâche semble être difficile selon lui, il incite tous les acteurs du football de la région des plateaux à rassembler leurs énergies et évoluer avec synergie pour un travail en commun. « Nous savons que la tâche ne sera pas facile, puisque c’est notre première fois. Il nous appartient surtout à nous acteurs présent et les acteurs qui ne sont pas là de rassembler nos énergies et d’évoluer avec synergie pour faire le travail dans les différentes sous-zones, ce qui nous permettra d’avoir des sélections », a-t- il déclaré.

Selon la ligue, « le football est un sport populaire ». Très  pratiqué au Togo et dans la région des plateaux, il est une source d’unification pour les peuples mais aussi et surtout un vecteur de paix et de réconciliation. Mais, pour que ce sport puisse répondre aux normes plusieurs exigences s’imposent.

En effet, le 04 novembre 2015, une loi suivie d’un décret présidentiel ont été mis en place par le gouvernement togolais pour reformer les districts et les ligues qui couvrent désormais les préfectures et les régions du Togo.  Une initiative saluée par le nouveau président de la Ligue régionale des plateaux qui révèle que, « dans la région des plateaux, cette loi a permis d’installer des ligues dans chaque préfecture en respectant le découpage administrative du pays qui corresponde au six régions que composent le Togo ». Aussi, se fixe- t-il  pour objectif  d’avoir au cours de son mandat «  un camp capable la saison prochaine de jouer la ligue des champions au niveau du continent ».

Plan d’action

Pour le nouveau président, « il n’y a que le vivre ensemble qui pourra bien permettre de bien pratiquer le football », pour ce faire la participation de tous s’avère nécessaire,  pour aboutir à un meilleur résultat. Ainsi affirme-t-il, «  Nous avons déjà les districts et les ligues qui sont installés par décret. Il nous appartient de nous organiser dans notre région pour voir qu’est ce qui est plus facile, et quel modèle il faudra suivre pour que le football triomphe ».

Selon lui, le football aujourd’hui est d’une arme pacifique que les nations utilisent pour démontrer leur puissance, et le Togo ne sera pas en reste. «  Nous irons dans les coins et recoins de notre région, pour créer des bureaux de gestion de football, de créer des sélections dans toutes les catégories, dans les cantons, dans les villages, dans les communes et dans l’avenir une sélection régionale », a-t- il déclaré avant d’ajouter « toutes ces sélections aideront nos différentes sélections nationales, pour que ces sélections puissent avoir des vrais joueurs et essayer de faire bouger notre drapeau dans le concert des autres nations ».

Pour la réalisation de ces projets, l’honorable Ametodji Yaouvi mise sur l’aide de l’Etat et les fonds des différentes compétitions pour venir à bout de ces programmes. « La réalisation de ce projet demandera beaucoup de moyens. D’abord la formation des officiels, ensuite des entraineurs, et je crois que l’Etat en mettant en place cette formule pour le football ne va pas nous abandonner. Nous aussi, nous allons essayer de gérer des fonds dans nos différentes compétitions pour venir à bout de ces programmes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici