La place de la consommation locale dans le processus de relance de l’économie togolaise

0
399
Spread the love

Le gouvernement togolais ne laisse pas indifférents les acteurs qui travaillent pour la promotion des produits locaux. Cette année, la consommation locale est l’une des opportunités offertes aux togolais pour faire la promotion des produits « made in Togo ». Une occasion également pour les acteurs du secteur de faire des analyses critiques autour de la consommation locale.

Durant tout le mois d’octobre, la consommation locale était à l’honneur. A travers le ministère du commerce, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale, le gouvernement togolais avait organisé du 1er au 31 octobre, la première édition du « mois du consommer local ».

Collaborée par la commission de l’UEMOA, et placée sous le thème « promotion de la consommation locale, défis et perspectives dans la mise en œuvre du plan national de développement », cette initiative a donc pour ambition selon l’Etat togolais de « valoriser davantage et intensifier la promotion de la consommation des et services locaux ». Ceci dans le but de susciter l’envie et l’intérêt des populations pour l’utilisation de ces produits et aussi soutenir la filière du « consommer local », prisée par les habitants, afin de booster l’économie nationale

En effet consommer local ne doit pas se résumer en un simple slogan, et « dire qu’on va choisir un seul mois pour la consommation locale, n’est pas suffisant », avait affirmé le ministre en charge du commerce et de la consommation locale. A cet effet l’heure est à la sensibilisation. Pour un citoyen togolais engagé dans la promotion de la consommation locale, il affirme « On a planté le décor donc le reste nous allons continuer à sensibiliser la population de façon quotidienne », avant d’ajouter « nous allons penser à faire des projets dans ce domaine afin de manifester notre engagement pour que le producteur puisse se sentir impliquer dans la consommation locale ».

La première édition du mois de la consommation locale, a été marquée par l’élaboration d’une stratégie nationale de promotion de la consommation locale, l’organisation des panels de discussions et de concours. Et pour ce citoyen togolais « les prochaines éditions seront mieux préparés et verront l’implication de tous les acteurs de la consommation locale ». Car selon ce dernier, c’est en incitant la base à la consommation locale que cette initiative prendra réellement de l’ampleur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici