Amélioration de la bonne gouvernance dans le secteur Le troisième forum national de redevabilité a réuni les véritables acteurs

0
337
Spread the love

Le Directeur de cabinet du ministère délégué auprès du Président de la République, chargé de l’Energie et des Mine, M.  Gbengbertane Banimpo a ouvert le 24 mars 2022, à l’hôtel Amoukadi à Adetikopé le troisième forum national de redevabilité du secteur minier du projet de développement et de gouvernance minière. Les travaux du forum ont pour objectif de renforcer l’amélioration de la bonne gouvernance dans le secteur minier notamment en gestion environnementale, sociale et économique avec tous acteurs dudit secteur. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du Projet de développement et de gouvernance minière (PDGM) qui arrive à terme en juin. Il est question pour les acteurs d’échanger sur toutes les questions qui contribueront à une meilleure gouvernance et transparence dans le secteur minier.

Le Projet de Développement de Gouvernance Minière (PDGM) a organisé les 24 et 25 mars à Adetikopé le troisième Forum national de redevabilité autour du thème « Ensemble pour un renouveau du secteur minier au Togo ». Les travaux ont été ouverts le jeudi 24 mars au nom du ministre de l’Energie et des Mines par M. Gbengbertane Banimpo, Directeur de Cabinet dudit Ministère en présence du préfet d’Agoe Nyive, Col. Awate Hodabalo.

Les défis auxquels fait face le secteur minier ont conduit le Gouvernement avec l’appui de la Banque mondiale, à mettre en place le PDGM qui a pour objectif de rationaliser les structures institutionnelles des organisations clés du secteur des industries extractives, afin de renforcer leur efficience et leur redevabilité de manière à garantir une gestion efficace du secteur

Dans la perspective de la clôture des activités du Projet de développement et de gouvernance minière (PDGM), il est organisé une dernière session nationale du Forum de redevabilité dans le secteur minier au Togo. L’objectif de ce forum est de renforcer l’amélioration de la bonne gouvernance dans le secteur minier en mettant ensemble les acteurs clés du secteur.

Prenant la parole, le Préfet d’Agoe-Nyivé Colonel AWATE Hodabalo a remercié le ministère délégué auprès du Président de la République, chargé de l’Energie et des Mines pour ce troisième forum national de redevabilité. Selon lui, le gouvernement togolais a fait de l’exploitation et de la mise en valeur des potentialités minières de notre pays, l’un des leviers de sa nouvelle politique économique dont l’objectif principal est la réduction de l’extrême pauvreté, la croissance économique et la création de l’emploi pour la jeunesse. Il a poursuivi ses propos en affirmant que les différentes réformes engagées par le Chef de l’Etat ont permis d’améliorer significativement le cadre d’investissement et de se positionner comme l’une des destinations d’intérêt pour les investisseurs étrangers.  Aussi, a-t-il exhorté les participants à faire des propositions constructives pour plus de transparence dans la gouvernance minière afin que la contribution de chacun puisse rendre meilleur le devenir du secteur pour un Togo nouveau et prospère.

Pour sa part, M. Boukari, coordonnateur du projet, a rappelé que le Projet de Développement et de Gouvernance Minière mis en place en 2016 a effectué dès 2018, quatre forums régionaux, deux forums nationaux et celui de ce jour qui est le dernier comptant pour le 31decembre 2021. IL a affirmé que les forums constituent un cadre d’échanges et de discussions pouvant permettre l’amélioration et la transparence dans la gouvernance minière.

Le Président du Comité Directoire du Forum national de recevabilité, monsieur SONGRE Douti Ardjoume, , le Forum national de redevabilité du secteur minier est une plateforme qui regroupe depuis 2018 tous les acteurs du secteur minier notamment les services publics, les entreprises minières, les collectivités locales, les populations riveraines des installations minières pour se rendre compte mutuellement. « L’Etat gère les ressources minières qui appartiennent en réalité à tout le peuple togolais. De ce fait, il est tenu de rendre compte de ce qu’il fait avec les revenus. De même, les entreprises minières doivent rendre compte aux populations parce qu’elles ont pris des engagements. Les populations, les maires et les CVD qui sont souvent impliqués dans la gestion de ces ressources minières doivent aussi rendre compte. Depuis 2018, nous avons organisé 6 foras dont 4 foras régionaux et deux foras nationaux. C’est le 3e Forum national qui réunit durant 2 jours à Adetikopé », a-t-il expliqué.

Ouvrant les travaux, M. Gbengrertane, directeur de cabinet dudit ministère, représentant son ministre de tutelle, dans son mot d’ouverture, a souligné que l’objectif du PDGM est de rationaliser les structures institutionnelles des organisations clés du secteur des industries extractives afin de renforcer leur efficience et redevabilité de manière à garantir une gestion efficace du secteur minier. Selon lui, le secteur minier est un secteur clé pour la croissance et le développement économique de notre pays dans lequel beaucoup de défis se manifestent et les acteurs ont le devoir de trouver des solutions adaptées et adéquates.

« L’efficacité de la gestion du secteur passe par la redevabilité de tous les acteurs qui y travaillent et surtout une bonne gestion environnementale et sociale, qui est érigée en un axe prioritaire à laquelle toute une composante est consacrée et intitulée renforcement des capacités en gestion environnementale, sociale et économique des activités minières, rendue plus pointilleuse dans une sous composante intitulée gestion environnementale et sociale et soutien aux plateformes de développement communautaire du secteur minier. Je vous exhorte donc à travers les échanges de ces 2 jours qui vont vous permettre de mieux affiner la stratégie pour une meilleure application de ces directives dans le secteur minier », a-t-il mentionné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici