6ème session de la Commission technique Togo-Ghana sur la délimitation des frontières maritimes communes : Les travaux ont pris fin sur une note de satisfaction

0
40
Spread the love

Ouverte le 23 mars à Lomé, la sixième Session de la Commission technique Togo-Ghana sur la délimitation des frontières maritimes communes, a pris fin jeudi 25 mars 2021, sur une note de satisfaction. Durant trois (3) jours, les travaux ont porté sur les accords provisoires, la délimitation des frontières et l’agenda des prochaines négociations. Engagés à trouver une délimitation pacifique aux frontières maritimes communes, le Togo et le Ghana ne ménagent aucun effort. La preuve en est la sixième rencontre de la Commission technique des deux pays. Les travaux de la 6ème rencontre ont été clôturés par le ministre de la Sécurité du Togo, Gal Yark Damehane en présence de son homologue du Ghana, Albert Kan-Dapaah. On notait aussi la présence du négociateur principal du Togo, Dammipi Noupokou, du ministre Conseiller pour la Mer, Stanislas Baba, du Coordinateur national des frontières du Ghana, Gal de Brigade Emmanuel Kotia et d’autres personnalités des deux pays.

 Les travaux de la sixième rencontre de la commission technique Togo-Ghana sur la délimitation de leur frontière maritime commune ont pris fin ce 25 mars 2021, à Lomé. A l’issue de trois jours de travaux sanctionnés par un communiqué final,  les deux parties se sont convenues des points relativement aux arrangements provisoires, à la délimitation et à la mise à jour de l’agenda global des négociations. Lors de la 5ème réunion du comité technique à Accra en août 2019, la délégation ghanéenne avait souhaité une conclusion des arrangements provisoires. La rencontre de Lomé a permis aux deux parties de réaffirmer leur disponibilité à discuter de cette question conformément aux principes du droit international.

Sur la question des arrangements provisoires, il est convenu d’examiner les points relatifs à l’identification de la zone maritime faisant l’objet de dispute. Les deux délégations ont aussi accepté la prise en compte dans les arrangements provisoires des domaines comme les patrouilles mixtes, la pêche, la recherche et l’exploitation non invasive, les ressources minières, la navigation maritime et les questions environnementales. Elles ont retenu que les négociations soient menées simultanément sur les arrangements provisoires et la délimitation de la frontière maritime pour parvenir à un cadre global négocié. La 6ème réunion a aussi donné l’occasion aux deux parties de prendre connaissance des résultats de la sous-commission technique conjointe sur la première borne frontière terrestre (S1) identifiée lors des précédentes discussions. Elles ont instruit la sous-commission de tenir une réunion du 20 au 22 avril 2021 à Hô au Ghana pour harmoniser ces coordonnées. Un agenda des négociations a été adopté fixant leur aboutissement à novembre 2021. A cette occasion, le procès-verbal de la 5ème réunion tenue à Accra les 22 et 23 août 2019 a été adopté.

« Cette réunion a connu des progrès importants. Les deux pays ayant pris conscience que la délimitation des frontières pouvant être un processus long, difficile puisque demandant par moment des travaux techniques, les deux pays ont convenu de mettre en place conformément à la convention de Montegobé, des arrangements provisoires, c’est-à-dire un certain nombre de dispositions destinées à gérer la partie contentieuse. C’est donc un saut qualitatif qui nous ouvre la voie à une solution pacifique conformément aux vœux exprimés par nos deux chefs d’Etat. Donc, je peux vous dire que c’est sur un réel sentiment de satisfaction et sur des progrès tangibles que cette réunion vient de prendre fin », s’est réjoui le Ministre-Conseiller du président de la Président pour la mer, M. Stanislas Somoulou Bamouni Baba.

En clôturant les travaux, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Gal de Brigade Damehame Yark, a indiqué que les résultats obtenus sont un gage fort de la bonne foi  et de la disponibilité des deux parties à privilégier un règlement à l’amiable, juste et équitable, conforme au droit international. « Nous sommes donc tous interpellés sur la nécessité de la préservation et de la pérennisation des acquis obtenus à l’issue de cette rencontre. Pour sa part, le gouvernement du Togo s’engage et réitère sa disponibilité à accompagner le comité technique de négociation de la délimitation des frontières maritimes entre le Togo et le Ghana dans toutes ses actions », a-t-il laissé entendre.

Rappelons que c’est le Gal Yark Damehane, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, qui a procédé à la clôture des travaux de cette 6ème session en présence de son homologue du Ghana, Albert Kan-Dapaah, du  négociateur principal du Togo, Dammipi Noupokou, du Gal de Brigade Emmanuel Kotia, Coordinateur national des frontières du Ghana, du Conseiller pour la Mer, Stanislas Baba et d’autres personnalités des deux pays. La prochaine réunion du comité technique a été fixée du 22 au 24 juin à Accra au Ghana pour la suite des négociations.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici