JIF à Tsévié : réhaussée par la présence de la DN l’honorable Raymonde Kayi Lawson, les femmes ont célébrée cette journée sous le signe de l’égalité des sexes

0
389
Spread the love

L’hôtel Saint Georges a servi de cadre à une causerie-débat ce samedi 26 mars 2022, organisée par les femmes de la préfecture de Zio qui célébraient en différé la journée internationale des Droits de la femme à Tsévié. Placée sous le thème, « La vulnérabilité de la Femme, frein à l’inégalité entre les sexes », l’ambiance a été réhaussée par présence de la Déléguée nationale des femmes Unir (MFU), l’honorable, Raymonde Kayi Lawson. Elle avait à ses côtés la militante Mienso Mablé, Trésorière générale du Bureau National MFU et la militante Nomagnon Akossiwa, députée à l’Assemblée nationale.

Les femmes de la préfecture de Zio ont célébré le samedi 26 mars 2022, en différé, la journée internationale des Droits de la femme. La Déléguée Nationale du MFU, l’honorable, Raymonde Kayi Lawson et sa délégation ont eu droit à une ambiance digne des grands jours à leur arrivée. Placée sous le thème « La vulnérabilité de la Femme, frein à l’inégalité entre les sexes », cette causerie-débat a eu pour objectif d’outiller ces femmes, pour la plupart issue des milieux ruraux, de connaître et comprendre leurs droits et devoirs en vue de revendiquer leur place dans la société et dans les sphères décisionnelles au sein de leurs communautés.

Occasion pour la Déléguée nationale du MFU, Mme Raymonde Kayi Lawson, de rendre hommage au chef de l’État pour son engagement dans la protection et la promotion des droits de la femme et pour sa vision de l’équité genre.

Aussi, a-t-elle  relevé les maux qui freinent l’émancipation de la femme. « La non scolarisation de la jeune fille, les grossesses précoces, les travaux forcés, l’exode rural, l’immigration, sont autant de freins à l’épanouissement de la gent féminine et à l’égalité des sexes », a-t-elle fait savoir.

La Déléguée nationale avait à ses côtés la militante Mienso Mablé, Trésorière générale du Bureau National MFU et la militante Nomagnon Akossiwa, députée à l’Assemblée nationale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici