Togo : une stratégie de la prévention et de lutte contre l’extrémisme violent en validation

0
144
Spread the love

Dans le cadre du projet de renforcement de la résilience du Togo face à l’extrémisme violent dans un contexte d’insécurité sous-régionale, il est organisé ce mardi 05 juillet 2022 à Lomé, un atelier de validation de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent (SNAPLEV).

Initiée par la branche togolaise du Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix (WANEP-Togo) en collaboration avec le Comité Interministériel de prévention et de lutte contre extrémisme violent (CIPLEV), et financé par l’Ambassade des USA au Togo, cette rencontre va permettre aux participants de s’approprier et d’apprécier le document de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent.

Ainsi le document vise, à favoriser une meilleure compréhension du document par les parties prenantes, enrichir la stratégie par les propositions d’amendement des participants, valider la stratégie nationale.

Selon le Père Edem Afoutou, Vice-président du conseil d’administration de WANEP-Togo, son institution va œuvrer pour l’édification de la paix, et elle entend continuer, en bonne intelligence avec tous les acteurs, à travailler pour que les priorités liées à la paix et au développement puissent prévaloir, pour le bien de toutes et de tous.

« Cette lutte contre la haine, le fondamentalisme et l’extrémisme que nous imposent des adversaires qui exploitent nos plus petites faiblesses et nous attaquent toujours avec beaucoup de surprise, doit être menée avec la conscience qu’au nom de la dignité humaine, aucune vie ne devrait être injustement enlevée », a précisé le vice-président.

Il a également indiqué que les questions relatives à l’extrémisme violent sont désormais une préoccupation de taille et nécessitent d’être abordées selon une méthodologie et une stratégie multi partie prenante.

De son coté, le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Gal Damhane Yark, a fait savoir que le Comité Interministériel pour la Prévention et la Lutte contre l’Extrémisme (CIPLEV) reflète parfaitement l’adhésion et la dimension logistique collective pour la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent pouvant conduire au terrorisme en agissant  contre les causes profondes de vulnérabilité et sur les signaux faibles de la radicalisation afin de garantir une prévention efficace.

« C’est dans le cadre de ses missions que le SIPLEV a parmi ses axes prioritaires d’intervention inscrit l’élaboration d’une stratégie nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent assortie d’un plan d’action afin de doter le pays de ce précieux document qui est un cadre logique d’action et de coordination des activités de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent« , a précise le ministre

Il a enfin invité les participants à prêter un intérêt et une attention particulière en vue de parfaire le document, compte tenu de l’enjeu que revêtent la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent.

Christian Palley

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici