Togo : Décentralisation/ Les communes de la préfecture d’Agoè-Nyivé dotées de registres souches des actes d’état civil

0
590
Spread the love

Les six communes de la préfecture d’Agoè-nyivé ont reçu des registres-souches des actes d’état civil, le vendredi 23 octobre 2020, à Lomé.

C’est au cours d’une cérémonie officielle présidée par le préfet de ladite préfecture que cette remise de registres a été effectuée. Afin de rapprocher l’administration de l’administré, au total 3460 registres-souches des actes d’état civil ont été distribué aux six communes de la préfecture d’Agoè-nyivé le vendredi 23 octobre 2020, et c’est le préfet d’Agoè qui a procédé à la remise officielle. Il s’agit donc d’une volonté politique de gouvernance locale de proximité qui permet aux populations de faire moins de dépenses et de réduire la distance à parcourir pour se faire établir les documents administratifs.

Selon AWADE Hodabalo, préfet d’Agoè-nyivé, cette remise fait suite à l’instruction du ministre d’État, ministre de l’administration et des collectivités locales par une note le 13 août 2020 à l’attention des préfets et des maires  du grand Lomé afin que le versement des anciens registres souches d’état civil  aux communes après inventaire et collecte soient effectués dans les meilleurs délais.  « La répartition des registres aux six communes de la préfecture d’Agoè- nyivé est un acte de sensibilisation pour une meilleure conservation et pour une bonne gestion pour les générations actuelles et futures », a-t-il martelé.

Le préfet AWADE Hodabalo a par ailleurs rappelé aux maires et aux responsables des états civils, l’importance des documents d’archives en général  et ceux de l’état civil en particulier afin qu’ils en prennent soins. « Je  demande aux maires de faire une gestion rigoureuse et efficace de ces documents afin d’éviter l’établissement de faux documents » a-t-il précise et d’ajouter,  » S’agissant de vous, responsables des actes d’état civil, il faut prendre vos responsabilités pour une bonne conservation de ces documents importants pour le développement des nouvelles communes »

Rappelons que la répartition des 3460 documents est faite comme suit: Agoè- nyivé1: 1618 registres, Agoè-nyivé2: 417 registres, Agoè-nyivé3: 36 registres, Agoè-nyivé4: 736 registres, Agoè-nyivé5: 531 registres, Agoè- nyivé6: 122 registres.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici